Start-up Tour 2012 : Tintri optimise son stockage pour les environnements virtuels

À l’occasion du 8e IT Press Tour, qui met en contact sur une semaine une dizaine de journalistes européens avec de jeunes sociétés américaines basées dans la région de San Francisco et dans la Silicon Valley, LeMagIT a rencontré Tintri, un constructeur d’appliances de stockage Flash spécifiquement optimisées pour la virtualisation et notamment les environnements Vmware.

C’est au printemps 2011 que Tintri, une jeune pousse fondée par Kieran Harty, un ancien vice-président en charge de la recherche et du développement de VMware, et par Mark Gritter, un ancien ingénieur de Kealia, la start-up fondée par Andy Bechtholsheim et racheté par Sun pour développer sa gamme de serveurs x86, a dévoilé sa première appliance de stockage, le Tintri VMstore T4400 (aujourd’hui baptisé Tintri VMStore T445).

Un an plus tard, leMagIT a pu rencontrer la firme à son siège de Mountain View à l’occasion du 8e IT Press Tour pour discuter de son approche originale du stockage. Pour Tintri, les baies de stockage modernes ne sont pas adaptées au besoin des architectures virtualisées. Le stockage SAN nécessite une gestion complexe de multiples LUNs tandis que le stockage NAS standard ne permet pas une gestion avancée du stockage. Pour Kerian Harty, le CEO de la firme, il faut donc une nouvelle génération de systèmes de stockage, qu’il baptise VM-aware Storage.

Un stockage optimisé pour les environnements virtualisés

Fondamentalement l’OS des baies de stockage Tintri utilise un modèle d’abstraction du stockage original qui correspond directement à celui de VMware (datastore, VM). La capacité des différentes baies est présentée comme un unique volume Vmware (DataStore) et il n’y a pas à gérer des notions de groupes Raid ou de LUN… Simplement, les baies Tintri offrent trois catégories de services différentes adaptées aux différents profils applicatifs des VM.

Le constructeur propose désormais deux modèles de baies, l’une mono-contrôleur, le T445 et l’autre équipé de deux contrôleurs redondants, le T540. Les deux partagent le même principe de fonctionnement et le même OS. La première offre une capacité utile de 8,5 To tandis que la seconde dispose d’une capacité utile de 13,5 To. Les deux baies tentent de faire un usage optimal de leur capacité Flash. Ainsi la T540 dispose de 2,4 To (8 disques SSD de 300 Go) et de  24 To de disques SAS Nearline (8 disques SAS à 7200tr/mn), tous configurés en Raid 6 avec un disque de "spare" – soit une capacité utile de 13, 5 To pour une baie rackable de 3U. L’ensemble des opérations d’I/O passent au travers d’un étage de compression et de déduplication. Les écritures sont redirigées en priorité vers l’espace de stockage Flash et la baie tente d’optimiser le taux de lecture depuis la Flash. Tintri annonce ainsi que son algorithme de cache permet d’assurer que 99% des opérations de lecture transitent par la Flash, un taux de réussite qui permet d’obtenir des performances élevées et d’abaisser la latence (à environ 1ms).

Côté administration, Tintri propose une interface web qui permet d’analyser la performance VM par VM. Cette interface permet de provisionner en quelques secondes une nouvelle VM ou de cloner en quelques secondes une VM. Lors de notre visite, Tintri nous a ainsi fait la démonstration de la création de multiples clones depuis une VM maître, opération exécutée en quelques secondes (il est à noter que les clones façon Tintri ne sont pas des clones à proprement dit, mais des ensembles de pointeurs vers la VM maitre). Tintri propose aussi un plug-in VMware permettant de gérer l’ensemble des fonctionnalités de la baie depuis l’interface de vCenter. Globalement l'interface d'administration de la baie est d'une simplicité étonnante.

tintri

Vers un support de XenServer et Hyper-V 3.0

Pour l’instant limité au monde VMware, Tintri s’intéresse aussi au monde XenServer et au monde Windows. Pour supporter Hyper-V, la firme entend ainsi ajouter le support du protocole SMB 2.0 et adapter sa couche d’abstraction à la structure des VM Microsoft.

Avec ses baies Tintri vise notamment le marché couvert par les baies de milieu de gamme EMC et NetApp mais annonce un coût très inférieur à celui de ses concurrents pour un niveau d’IOPS supérieur. Il faut ainsi compter environ 88 000$ pour une baie Tintri avec 12,5 To de capacité utile et deux contrôleurs redondants, avec l’ensemble des fonctionnalités logicielles incluses .

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close