Mooc : 6 800 inscrits pour le cours sur les réseaux de données

Actualites

Mooc : 6 800 inscrits pour le cours sur les réseaux de données

Anne-Marie Rouzeré

Quatre mois de gestation et dès l'ouverture des huit premiers cours en ligne, le 16 janvier, 100 000 inscrits : les débuts prometteurs de France Université numérique (FUN) ne rivalisent guère encore – massivement – avec les centaines de milliers d'inscrits des Mooc's américains. Pour autant, le mouvement est lancé. Et fort d'initiatives pionnières (en 2013), l'Institut Mines-Télécom s'inscrit dans cette première vague avec deux cours – gratuits – qui ont d'ores et déjà trouvé leur audience. Le premier, portant sur les principes fondamentaux des réseaux de données vient de commencer avec 6 800 inscrits (le 3 février) et  reste ouvert aux inscriptions jusqu'au 13 février.

L'effort d'assiduité proposé aux participants est annoncé : à raison de cinq heures par semaine, pendant deux mois (jusqu'au 4 avril) sur la base d'une trentaine de sessions audio-visuelles et d'interactions entre participants ainsi qu'avec l'équipe pédagogique. Soit 5 enseignants-chercheurs des campus parisiens (ParisTech et Paris Sud) et trois de Télécom Bretagne. Et ce n'est qu'un début. L'ensemble des enseignants-chercheurs de l'Institut Mines-Télécom est censé être sensibilisé à l'éventuelle production de tels cours par la mission Mooc créée pour la circonstance. Pour assister leur réalisation ont été recrutés deux professionnels de l'ingénierie pédagogique d'une part et de l'audio-visuel d'autre part. Un second cours est sur les rails pour un début des cours le 18 février, abordant de la même manière (cours video et quizz, étalés sur deux mois) une « introduction aux réseaux mobiles ». Et dans la foulée, dès le 17 mars, un Mooc dédié aux arcanes de la fabrication numérique, sur fond d'impression 3D, de pratiques collaboratives, d'open hardware et open source et de design d'objets connectés.

Sur les 29 Mooc's portés à ce jour par la plateforme FUN (juridique, management, santé, sciences et sciences humaines et sociales), huit concernent le secteur numérique.


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.