SAP en 2015 : 100 déploiements pour S/4HANA, 450 contrats pour SuccessFactor

Au cœur de sa transformation, le nouvel ERP de SAP qui s’appuie exclusivement sur HANA a été signé par 2.700 clients. Quant au Cloud, l’éditeur continue son chantier d’unification en ré-écrivant ses offres pour les migrer sur la base In-Memory.

A l’occasion de ses résultats préliminaires de l’année 2015, SAP a dévoilé des chiffres clefs sur l’adoption de son nouvel ERP, S/4HANA, lancé en février. Un ERP qui s’appuie intégralement – et exclusivement – sur la base In-Memory SAP HANA.

La solution a connu une mise à jour majeure dans le courant de l’année avec l’ajout de fonctionnalités logistiques pour compléter celles financières déjà sorties. Elle aurait été signée par un peu plus de 2.700 clients dans le monde. Un « pipe » qui a doublé par rapport au trimestre précédent où SAP évoquait 1.300 contrats.

Pas de discount mais de nouveaux verticaux pour « booster » l’adoption de S/4HANA 

Donnée intéressantes, un tiers de ces clients sont des « new wins », autrement dit des entreprises qui n’étaient pas utilisatrices de la Business Suite.

Ceci étant, la réalité se doit d’être nuancée par le nombre de déploiements réels. A fin 2015, seuls 100 clients utilisent en effet le nouvel ERP en production. Un chiffre certes faible, mais qui réjouit tout de même Bernd Leukert, responsable produits et porte-parole de SAP. La migration n’est en effet pas un simple update. Elle nécessite de repenser la totalité de l’IT (nouveaux serveur, passage à une base de données In-Memory, et donc nouvel ERP).

Un saut dans l’inconnu qui, dixit Bill Dermott –PDG de SAP – serait semblable à celui des débuts de R/3. « Et nous espérons un succès encore plus important que celui que nous avons eu avec R/3 », prédit-il… avant d’assurer que ce résultat optimiste sera atteint sans solder et ni faire promotions particulières sur les prix.

Pour booster l’adoption de S/4HANA, SAP compte en revanche sur de nouveaux verticaux qui devraient être ajoutés à la suite dans le courant de 2016. Ainsi que sur des fonctionnalités de reconnaissance vocale (à la Siri dans iOS) évoquées par Bernd Leukert.

Une unification du Cloud de SAP en cours

Côté Cloud, Employee Central (SuccessFactor) a dépassé la barre symbolique des 1000 clients (contre un peu plus de 550 en 2014). Parmi ceux-ci, SAP a particulièrement mis l’accent sur American Airlines, un contrat remporté de haute lutte face à Oracle et Workday.

Mais le chantier le plus important pour 2016 (et 2017) reste certainement l’unification de l’infrastructure du Cloud de SAP. Son offre SaaS s’appuie aujourd’hui sur des serveurs et des bases de données hétérogènes. Et pour cause, nombre d’entre elles sont issues de rachats et de fusions (au premier rang desquels SuccessFactor, Ariba, Concur ou Fieldglass).

Le but pour SAP est de s’affranchir des bases de données concurrentes qui tournent aujourd’hui dans ses datacenters et de migrer tout cet applicatif sur SAP HANA. SuccessFactor devrait ainsi être entièrement repensé pour tirer pleinement partie de la base In-Memory allemande d’ici 2017. Date à laquelle, pense Luka Mucic, « le Cloud prendra finalement le dessus sur notre business model traditionnel sur site ».

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

0 commentaire

Le plus ancien 

Mot de passe oublié ?

Pas de problème ! Merci d'entrer votre adresse e-mail ci-dessous. Nous vous enverrons un email contenant votre mot de passe.

Votre mot de passe a été envoyé à :

- ANNONCES GOOGLE

Close