everythingpossible - Fotolia

Virtual Instruments fusionne avec Load DynamiX

Les deux spécialistes de la performance du stockage ont décidé de fusionner. Le premier apporte son expertise de l'analyse des SAN tandis que le second apporte son savoir-faire en simulation de charge et en modélisation.

Virtual Instruments, l’un des pionniers du monitoring de réseaux Fibre Channel, et Load DynamiX, une start-up spécialisée dans les tests de performance vont fusionner et combiner leurs produits. La société issue de la fusion conservera le nom de Virtual Instruments, et sera dirigée par le CEO de Load DynamiX, le français Philippe Vincent. Elle aura environ 180 employés et près de 500 clients (dont 350 venant de Virtual Instruments). Elle aura son siège à San Jose, où les deux sociétés sont basées.

En combinant les produits des deux firmes, Vincent explique que les clients pourront avoir une meilleure vue de la performance (existante et à venir) de leur stockage. Selon Vincent, Load DynamiX aurait sans doute eu à développer des technologies similaires à celles de Virtual Instruments s’il était resté indépendant. « En combinant les deux produits, nous prenons plusieurs années d’avance » explique-t-il. « Nous pouvons charger les résultats de test riches des sondes de Virtual Instruments dans la console Load DynamiX ».

L’actuel CEO de Virtual Instruments et ex-CEO de Symantec, John Thompson, va quitter la société pour se concentrer sur son rôle de président du conseil d’administration de Microsoft. Mais la plupart des salariés de Virtual Instruments resteront dans la nouvelle entité. Le CTO de Virtual Instruments, John Gentry, aura la direction technique du nouvel ensemble tandis que les positions de directeur financier, directeur marketing et directeur produits seront confiées à des ex de Load DynamiX, Kevin O'Donnell, Len Rosenthal et Tim Van Ash.

Une fusion encouragée par les investisseurs

La décision de rapprocher les deux sociétés est venue à l’initiative de fonds d’investissement consultés par Virtual Instruments à l’occasion d’un nouveau tour de financement. Plusieurs des investisseurs de LoadDynamiX, menés par le fonds HiBar Partners, ont alors proposé d’apporter 20 M$ à Virtual Instruments et de fusionner les deux sociétés.

Les deux sociétés ont été créées en 2008. Virtual Instruments est le produit d’une spin-off de certaines activités de Finisar et s’est spécialisé dans la fabrication et la commercialisation de sondes pour l’analyse des réseaux SAN et NAS. Les données collectées par ces sondes sont analysées et corrélées par l’outil maison, VirtualWisdom.

Load DynamiX est né en 2008 sous le nom Swiftest et cherchait à l’origine à vendre son logiciel de test et de tenue en charge aux constructeurs de baies de stockage. Finalement, la firme a décidé de se tourner vers le marché des entreprises et de se rebaptiser Load DynamiX en 2013. La société vend des appliances de génération de charge pour les baies de stockage SAN, NAS et objet. Ses systèmes peuvent être utilisés par les entreprises pour évaluer la performance d’une baie, mais aussi pour simuler l’impact d’un nouveau logiciel sur l’infrastructure.

Les produits des deux sociétés sont complémentaires au sens où les outils de Virtual Instruments sont plutôt utilisés par les équipes d’exploitation pour diagnostiquer les problèmes, tandis que ceux de Load Dynamix répondent plutôt aux besoins des équipes applicatives qui ont besoin de savoir si l’infrastructure répondra à leurs besoins ou de modéliser l’impact qu’aura une application sur la performance de ses voisines.

Une offre sans réel équivalent sur le marché du stockage

Peu de concurrents ont des outils aussi riches que ceux des deux firmes. Brocade et Cisco ont des outils d’administration et de monitoring de SAN et les vendeurs de baies de stockage ont des outils de SRM pour leurs propres baies. Mais aucun n’a la portée des outils du nouveau Virtual Instruments.

Selon Vincent, l’adoption du stockage Flash a récemment accru l’intérêt des entreprises pour la modélisation de performance. Les entreprises peuvent ainsi utiliser les outils de la firme pour déterminer quelles sont les applications qui peuvent tirer le mieux parti de la Flash.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close