peshkova - Fotolia

NetApp lève le voile sur ses serveurs hyperconvergés

Le n°2 mondial du stockage externe a présenté en avant-première ses serveurs hyperconvergés basés sur la technologie de SolidFire. Ces machines seront disponibles au 4e trimestre.

NetApp a finalement levé le voile sur son premier système "hyperconvergé", baptisé NetApp HCI (pour Hyper-Converged Infrastructure). Nous écrivons "hyperconvergé" entre guillements car dans la pratique, la première itération de ces systèmes séparera physiquement les noeuds de stockage des noeuds de calcul. Selon la firme, sa solution sera motorisée par une pile logicielle dérivée des technologies mises en œuvre dans ses baies SolidFire et supportera initialement l’hyperviseur VMware vSphere ESXi de VMware. L'offre NetApp HCI aura la dure mission d'affronter des acteurs déjà solidement implantés sur le marché dont les offres hyperconvergées de Nutanix, les systèmes VxRail de Dell EMC et les serveurs Simplivity de HPE.

Attendue dans le courant du 4e trimestre, l’offre de serveurs hyperconvergés du n° 2 mondial du stockage externe s’appuiera sur des machines en marque blanche fournie par SuperMicro (des serveurs Big Twin de dernière génération). Au format rack 2U, ces serveurs embarquent 4 nœuds bisocket Xeon disposant chacun de 6 emplacements pour disques SAS ou NVMe.

NetApp indique qu’il faudra un minimum de deux châssis de 4 nœuds pour mettre en œuvre sa technologie. Chaque nœud sera disponible en trois capacités de stockage différentes (2,9 To, 5,8 To et 11,4 To) et en trois configurations CPU différentes (16 cœurs et 256 Go de RAM, 24 cœurs et 512 Go de RAM et 36 cœurs et 768 Go de RAM). Il sera possible de mixer des nœuds avec des configurations hétérogènes au sein d’un même châssis avec un maximum théorique de 64 nœuds physiques par cluster.

NetApp HCI system

Côté logiciel, la couche de stockage distribuée sera assurée des noeuds motorisés par ElementOS, le système d’exploitation des baies SolidFire. Ce dernier a été spécifiquement modifié pour le système NetApp HCI. Le constructeur a ainsi ajouté une couche de provisioning et de déploiement automatisée, ainsi qu’un outil spécifique d’administration pour gérer les montées de version et permettre le support à distance sur un cluster NetApp HCI.

Selon la firme, les services NetApp Data Fabric seront disponibles sur ses systèmes hyperconvergés à commencer par les services de réplication SnapMirror ou les services avancés de snapshot offerts par SnapCenter.

La principale fonction mise en avant par NetApp pour se différencier de la concurrence est bien sûr la gestion très fine de la qualité de service offerte par la plate-forme de stockage SolidFire. NetApp pense que son aptitude à allouer de façon granulaire les ressources de stockage pourrait faire la différence par rapport aux plates-formes hyperconvergées existantes.

Pour l’instant le prix des systèmes NetApp HCI n’a pas été précisé. Le constructeur a indiqué qu’il serait connu lors de la disponibilité de ses systèmes.

 

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close