Brian Jackson - Fotolia

Blockchain : un PoC grave l'identité de tout un chacun dans le marbre numérique

Accenture, Microsoft et Avanade viennent de présenter un prototype de base de données décentralisée basée sur la technologie de chaîne de blocs de l’Enterprise Ethereum Alliance. Celui-ci doit permettre de doter tout un chacun d’une identité numérique de confiance.

C’est en partenariat avec Microsoft et Avanade qu’Accenture a développé un prototype de système de gestion d’identités numériques de confiance. Celui-ci doit notamment supporter les ambitions du partenariat public-privé ID2020 de doter chacun d’une identité numérique, et notamment le plus d’un milliard de personnes à travers le monde ne disposant pas de moyen de justifier de leur identité.

Dans un communiqué, Accenture explique que le prototype fonctionne sur Azure, respecte les principes de la fondation pour l’identité décentralisée (Decentralized Identity Foundation, DIF), créée fin mai, et s’appuie sur protocole de chaîne de bloc à autorisation de l’Enterprise Ethereum Alliance : « le prototype est conçu pour permettre à chacun individu de donner leur consentement direct au sujet de qui a accès à ses informations personnelles, et quand fournir et partager les données ». L’architecture décentralisée de l’ensemble doit permettre de distribuer le maintien de la base de données « entre de multiples parties de confiance », sans autorité centrale. Mais le prototype développé ne stocke pas les données personnelles : « il s’appuie sur les systèmes existants ‘hors de la chaîne’ lorsqu’un utilisateur individuel accorde un accès ».

Et là, Accenture met en avant sa plateforme Unique Identity Service, basée sur la biométrie, pour collecter et gérer des éléments d’identification personnels. Elle est déjà mise à profit par le haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU : « le système devrait supporter plus de 7 millions de réfugiés issus de 75 pays en 2020 ».

L’initiative d’Accenture n’est pas isolée. De nombreuses jeunes pousses travaillent à la question de la gestion de l’identité numérique avec la chaîne de blocs. On relèvera ainsi notamment Bitnation, Onename, Cambridge Blockchain, Civic, CryptID, Evernym, ExistenceID, ShoCard, ou encore uPort. Et sur le terrain, le Crédit Mutuel Arkea collabore avec IBM à la mise en place de la blockchain pour identifier ses quelques 3,6 millions d’utilisateurs

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close