Pour tirer les bénéfices de l’hyperconvergence, adaptez vos habitudes d'administration

La mise en oeuvre d'une infrastructure hyperconvergée permet de simplifier l'administration de l'infrastructure en s'appuyant sur un ensemble de règles permettant d'optimiser l'affectation et la gestion des ressources.

Pour tirer le meilleur parti de votre investissement dans l’infrastructure hyperconvergée, il est essentiel d’adapter votre organisation au modèle d’exploitation que permet cette approche d’infrastructure dans les datacenters. Cette administration simplifiée est, après tout l’un des principaux avantages de l’hyperconvergence, et il serait dommage de ne pas en tirer parti pleinement en reproduisant les travers imposés par l’architecture de votre système précédent.

Si votre organisation est intéressée par l’infrastructure hyperconvergée (HCI), il est judicieux de réfléchir à la façon dont vous allez la gérer une fois qu’elle sera implémentée.

Le modèle opérationnel de l’hyperconvergence s’appuie sur une gestion centrée sur les VM et basée sur des règles. De vastes pools de ressources sont contrôlés via ces stratégies. Seules les exceptions de stratégie nécessitent une attention.

Il est également important de se rappeler que HCI n’est pas une solution miracle pour toute la gestion de votre architecture. Vous continuerez à gérer vos hôtes, vos machines virtuelles et vos réseaux.

Politiques et pools

Une politique est un ensemble de règles que vous souhaitez appliquer à un groupe de machines virtuelles. Il peut s’agir d’une stratégie de performance qui garantit certains niveaux de ressources ou d’une stratégie de protection des données qui impose des sauvegardes locales et une réplication à distance. Vous définissez la stratégie une fois, puis l’appliquez à un ensemble de machines virtuelles. Chaque machine virtuelle peut avoir plusieurs stratégies associées pour gérer des éléments tels que les performances, la disponibilité et la reprise après sinistre.

Une fois la stratégie appliquée, vous n’avez pas besoin de vérifier la conformité de chaque machine virtuelle. Vous serez alerté en cas de violation d’une politique. Par exemple, si vous avez une politique qui nécessite qu’une machine virtuelle réside sur votre niveau de stockage le plus rapide, vous serez averti si quelqu’un tente de la migrer vers un niveau plus lent.

La création de ces politiques requiert de prendre du temps en amont — vous voudrez vous assurer que vous définissez les bonnes politiques pour vos besoins particuliers. Une fois ces stratégies standards créées, vous devez les affecter à vos machines virtuelles. La recommandation est de veiller à ce que le nombre de politiques reste raisonnable. Idéalement, vos stratégies devront être standardisées de la même manière que les services de cloud computing, sous la forme d’un menu à partir duquel une option est sélectionnée.

L’un des avantages de l’hyperconvergence est qu’elle libère les équipes d’administration de certaines tâches. Le personnel n’aura tout simplement pas besoin de consacrer le même temps à l’exploitation du centre de données, et les opérations seront moins compliquées.

Avec la plupart des installations HCI, vous allez créer moins de clusters et moins de « datastore ». Cela simplifie le positionnement des VM. Les stratégies de performances de protection et de stockage des données sont appliquées aux machines virtuelles, et non héritées d’un magasin de données ou d’un cluster. Il y aura rarement besoin de plus d’un magasin de données. Cette réduction du nombre de pools concourt à l’optimisation de l’usage des ressources disponibles.

Alors, qu’est-ce qui est géré ?

L’équipe de virtualisation gère la plateforme HCI. Il n’est plus nécessaire d’ouvrir des tickets pour les administrateurs de stockage pour créer de nouveaux volumes de stockage (LUN) pour les machines virtuelles. Les administrateurs de virtualisation sont désormais responsables de l’administration des ressources de stockage pour les applications dans les machines virtuelles. Le plus souvent, il suffit d’assigner une politique de stockage et de configurer la machine virtuelle.

Votre équipe informatique est aussi responsable de la planification de la capacité de stockage. Souvent, toutes les « datastores » de l’infrastructure hyperconvergente partagent le même stockage physique sous-jacent. Vous pourrez vous appuyer sur la console d’administration de la plate-forme HCI pour gérer au mieux la capacité.

L’approche HCI permet aussi la simplification du réseau. Un bénéfice important est l’élimination du réseau de stockage dédié. Tout le trafic de stockage passe par Ethernet, généralement par un réseau à 10 Gigabit Ethernet ou plus. Dans de nombreux déploiements HCI, ce réseau transportera également le trafic de gestion et le trafic réseau VM.

Gérer la configuration et la charge sur ce réseau peut être un élément important. Vous travaillerez toujours avec l’équipe réseau pour provisionner des VLAN et pour résoudre les problèmes de réseau.

La plupart des produits d’infrastructure hyperconvergés s’interfacent avec la console d’administration de votre hyperviseur existante et la gestion des machines virtuelles habituelle demeure. Les compétences que vous avez acquises sur la configuration et la gestion des machines virtuelles restent presque inchangées avec HCI.

Certaines plates-formes HCI proposent leurs propres outils de clonage et de gestion des modèles de VM. Ceux-ci ont tendance à être plus efficaces que les outils de l’hyperviseur, de sorte que leur utilisation peut vous faire gagner du temps. Quelques offres HCI apportent aussi leur propre hyperviseur. Si vous choisissez de l’utiliser, il faudra sans doute prévoir une courbe d’apprentissage pour se familiariser avec cette nouvelle interface. Les bénéfices d’un hyperviseur intégré ne sont toutefois pas à sous-estimer, celui-ci pouvant être intégré plus étroitement avec la plate-forme et aussi apporter des économies substantielles. C’est l’un des avantages de l’hyperconvergence.

Ce qu’il faut éviter

Les options sur le marché hyperconvergent sont nombreuses, vous aurez donc à choisir l’approche qui vous convient le mieux. Notre recommandation est de bien réfléchir à la façon dont vous allez réellement mettre en œuvre ce système.

Lorsque vous adoptez HCI, il est important de laisser derrière vous les bagages de votre ancienne infrastructure.Par exemple, il n’y a aucune raison de répliquer la conception du magasin de données de votre ancien environnement de stockage sur HCI. Sur un stockage plus ancien, un LUN était une limite pour les performances et pour la réplication. Il y avait des LUN hautes performances et des LUN à moindre coût. Certains étaient protégés par des snapshots réguliers et répliqués pour la protection des données. Les machines virtuelles devaient être placées sur ces LUN pour satisfaire aux exigences de disponibilité et de performance de leurs applications.

Avec HCI, la disponibilité et les performances sont des stratégies appliquées à la machine virtuelle. Dans de nombreux cas, un seul magasin de données répondra aux exigences d’un ensemble diversifié de besoins d’applications.

Dernièure mise à jour de cet article : novembre 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Guides Essentiels

Dossier : Comprendre les enjeux de l'hyperconvergence

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close