L’essentiel sur DataDirect Networks WOS

La concurrence est âpre sur le marché du stockage objet entre acteurs établis et start-ups. En s’appuyant sur le récent Magic Quadrant de Gartner, LeMagIT fait un tour d’horizon des offres : aujourd’hui DataDirect Networks WOS.

Extrait du Guide Essentiel :

Stockage Objet : le Who’s Who 2017

+ Voir plus
Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: SDS & Virtualisation du Stockage:

Fondé par des Français en 1998 et installé en Californie, DataDirect Networks - alias DDN - est notamment connu pour ses systèmes de stockage à haute performance pour le monde du HPC.

Afin de répondre à la demande de certains de ses clients qui doivent faire face à des besoins de stockage et d’archivage de très grandes quantités de données. La firme a conçu en 2009 son système de stockage objet WOS (Web Object Scaler). Dans sa dernière mouture, ce système de stockage distribué peut gérer jusqu’à 1 exaoctet de données (par assemblage de cluster de 128 Po).

Les données sont protégées via un mécanisme de code à effacement couplé à des mécanismes de réplication. Les mécanismes d’accès supportés sont l’API maison (WOS API), l’API Amazon S3 ainsi que les protocoles SMB de Microsoft (et NFS via des gateways en cluster). La technologie est soit proposée sous forme d’appliance sur des nœuds DDN soit sous forme logicielle, déployable sur les serveurs d’HPE, Dell, SuperMicro, etc.

Le point fort de WOS est l’accent mis par DDN sur les performances, qui seraient parmi les meilleures du marché. Par rapport à l’API Swift d’OpenStack, DDN estime offrir une performance 12 fois meilleure par disque dur dans le cluster et une latence 5 fois plus faible en écriture. Le constructeur estime aussi qu’il peut lire 10 fois plus d’objets par seconde et par serveur qu’un système sous Swift.

En fait selon DDN, un cluster WOS peut offrir une performance allant jusqu’à 9,8 To/s de bande passante à l’échelle d’un espace de nom et peut accéder jusqu’à 256 millions de fichiers/objets par seconde. Un autre point fort de WOS est son intégration avec les systèmes de stockage à haute performance du constructeur via un mécanisme de passerelles et de tiering qui lui permet d’accueillir des données en provenance d’un cluster Spectrum Scale (ex-GPFS) ou Lustre ou d’un grand système NAS DDN.

Selon Gartner, L’un des principaux points faibles du système est que WOS n’implémente pas de mécanismes d’authentification ou de chiffrement sur son API Rest native. Toute application connaissant l’identifiant d’un objet peut donc y accéder. WOS assume que les données sont protégées par le fait que les identifiants d’objets sont difficiles à deviner, mais pour Gartner, cette approche n’est pas suffisante.

DataDirect Networks WOS fait partie du Magic Quadrant du stockage objet et des acteurs des systèmes de fichiers en cluster vu par Gartner (source Gartner, octobre 2016) où il est catalogué acteur de niche (Niche Player).

Dernièure mise à jour de cet article : janvier 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Guides Essentiels

Stockage Objet : le Who’s Who 2017

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close