Guides Essentiels

SRM : ces start-ups qui mettent l’accent sur les données

Introduction

La gestion des ressources de stockage ou SRM (Storage Ressource Management) évolue. La discipline recouvre l’ensemble des processus visant à maximiser l’usage des ressources de stockage — en faisant en sorte que les bonnes données soient positionnées sur la bonne classe de stockage ou sur les bons équipements —, et à assurer  l’efficacité économique du stockage est maximisée.

Avec l’explosion du volume de données à gérer, le SRM est devenu un exercice de plus en plus délicat pour les entreprises.

Les volume de données stockées - notamment celui des données non structurées, cible des la plupart des outils modernes de SRM — progresse d’environ 50 % par an selon les chiffres de Gartner et d’IDC. Mais les budgets pour gérer cette masse croissante de données stagnent, voire régressent.

Tous les utilisateurs et tous les analystes s’accordent à dire que la solution passe par une automatisation accrue de la gestion des ressources de stockage et par une meilleure compréhension de la nature des données stockées afin d’en optimiser le placement, de réduire les coûts et d'augmenter la performance.

Historiquement, les outils de SRM ont eu tendance à se focaliser sur la gestion de l’infrastructure. Mais les outils émergents se concentrent sur la gestion des données. Tous aspirent à mieux comprendre la nature des informations stockées, afin de prendre des décisions plus intelligentes sur leur placement et ainsi permettre à l’entreprise de mieux gérer son patrimoine informationnel.

Pour atteindre ces objectifs, la plupart des outils modernes s’appuient sur une gestion sophistiquée des métadonnées, souvent via une couche d’indirection ou de virtualisation (in-band ou out-of-band). Ils intègrent également des moteurs élaborés d’analyse de données.

L’idée est qu’en analysant les métadonnées, il est ensuite possible d’appliquer des politiques intelligentes pour placer les données sur le support le plus adapté pour les accueillir.

Trois start-ups californiennes, Strongbox, Primary Data et Komprise ont par exemple une approche impliquant une forme de virtualisation de données.

Une autre, Aptare, acteur historique du SRM puisque sa solution est aujourd’hui en version 10, a une approche différente qui s’appuie essentiellement sur une approche analytique. Le logiciel d’Aptare est également intégré aux offres de plusieurs acteurs du stockage comme Hitachi Data Systems ou Atos Bull.

Ces quatre solutions illustrent bien le renouveau des outils de SRM

Télécharger gratuitement ce dossier au format PDF

1Aptar-

A comme...

Conseils IT

Storage Ressource Management : l’essentiel sur Aptare

Fondée il y a 25 ans dans la Silicon Valley, Aptare compte plus de 1.100 clients et sa solution Storage Console supervise près d’un exaoctet de données dans le monde. Aptare dispose d’un accord OEM de longue date avec Hitachi Data Systems qui a fait de Storage Console la brique OEM de SRM sa solution de pilotage HiCommand. Lire la suite

2Komprise-

K comme...

Actualités

Avec sa plate-forme de gestion de données non structurées, Komprise promet de réduire les coûts

Avec sa plate-forme logicielle distribuée de gestion de données non structurées, Komprise propose aux grandes entreprises une solution pour optimiser l'utilisation de leur stockage tout en réduisant leurs coûts. Lire la suite

3Primary Data-

P comme...

Actualités

Primary Data lève 40 M$ de plus et dévoile la version 2.0 de DataSphere

La firme fondée par d'ex- responsables de Fusion-IO continue d'enrichir sa plate-forme de virtualisation de données avec des fonctions avancées de migration et de mouvement de données. Elle renforce ses capacités analytiques et supporte désormais le stockage en cloud. Lire la suite

4Strongbox-

S comme...

Actualités

Strongbox met la virtualisation au service de la gestion des données

Acteur historique de la virtualisation de bande et du LTFS, StrongBox récemment séparé de Crossroads, se lance dans la gestion des données non structurées avec sa plate-forme StrongLink, qui combine virtualisation, gestion avancée des métadonnées et services sophistiqués de mouvement et de réplication de données. Lire la suite

- ANNONCES GOOGLE

Close