carloscastilla - Fotolia

Modis héberge son offre Base de Données Unique chez Ikoula

Modis a choisi l’infrastructure redondante Flex HQ d’Ikoula pour soutenir sa solution Saas de Base de Données Unique qui vise à centraliser les informations d’une entreprise dans le cadre de la loi de sécurisation du travail de 2013.

Cet article traite de

SaaS

Modis, une ESN filiale du spécialiste du travail temporaire Adecco, a décidé de capitaliser sur sa proximité avec le monde des RH pour mettre en place un service de base de données unique répondant aux exigences de la loi de sécurisation du travail de 2013. Cette loi implique en effet aux entreprises de tenir à disposition des instances représentatives du personnel les informations critiques liées à la société. Ces informations portent par exemple sur la représentation des hommes et des femmes, les investissements consentis par l’entreprise ou encore son bilan financier. Ces données doivent donc être facilement accessibles au sein d’une base de données en libre accès.

« Toutes les entreprises doivent mettre à disposition un support pour agréger les données », résume Laurent Chaput responsable d’offres à la direction technique de Modis. Et avec des échéances plus ou moins à court en terme, en fonction de la taille de l’entreprise. Dès 2014, les entreprises de plus de 300 personnes devaient de conformer à cette loi. En 2015, ce fut le tour des sociétés de moins de 300 personnes.

Cette urgence a donc contribué au choix d’un modèle Saas pour faciliter l’accès à cette base de données unique, résume en substance le responsable de Modis. D’autant que ce projet, résolument métier, « était essentiellement porté par les RH » - et non par les DSI - ; important donc que le produit soit « simple et économique ». 

Pour supporter ce projet, Modis a choisi d’héberger sa solution chez l’hébergeur français Ikoula, un spécialiste du Cloud en France – celui-ci vient justement d’ajuster sa marque Cloud au marché. « Pour nous, il était important d’avoir un hébergement franco-français pour garantir un niveau de sécurité maximal à nos clients », explique Laurent Chaput. Il s’agissait donc de trouver un hébergeur dont les datacenters sont localisés en France, mais aussi avec des capacités de redondance pour mettre en place un PRA (Plan de reprise d’activité). Ikoula dispose en effet de 2 datacenters sur le sol français, un premier localisé Reims et le second à Eppes en Picardie.

Open Source et redondance

Si au départ, Modis avait décidé d’adosser sa base de données unique à une technologie Microsoft SharePoint – ce qui avait aussi motivé le choix pour Ikoula, qui propose l’hébergement de plateformes Microsoft notamment -, la société a changé son fusil d’épaule pour se tourner vers des technologies Open Source pour gérer le socle applicatif. Laurent Chaput, qui préfère taire le nom des solutions utilisées, affirme toutefois qu’elles reposent sur une technologie Java et fonctionnent sur Linux. Pour lui, ce choix de l’Open Source a été motivé par une plus grande visibilité du code. « Nous avons choisi le développement Open Source pour avoir davantage la main sur le code et garantir encore plus la sécurité des données », ajoute-t-il. Ikoula a donc accompagné Modis dans ce changement technologique. Le projet a démarré en mars 2014 et l’ensemble était prêt à l’été 2014.

La base de données unique de Modis s’appuie au final sur la solution Flex HQ d’Ikoula. Celle-ci repose sur une infrastructure motorisée par Hyper-V et englobe par défaut des capacités de redondance et de PRA. Selon un descriptif, la solution d’Ikoula répartit les VMs sur deux infrastructures différentes. Les VM, contenant les firewalls, les bases de données et l’applicatif, sont placées sur un hôte actif dans une première salle. Un second hôte passif est également mis en place pour assurer la redondance en cas de défaillance, « sans perte de données ». Enfin, un troisième hôte est mis en place dans le second datacenter d’Ikoula et sert de PRA à l’ensemble. Le mode Replica d’Hyper-V réalise des copies à haute fréquence vers ce second site (celui en Picardie). Ce plan prévoit un redémarrage en moins de 4 heures.

Dernièure mise à jour de cet article : septembre 2016

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Participer à la conversation

2 commentaires

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

Pas sûr que le mode SAAS soit la meilleure solution pour ce type d'application...
=>
Rigidité du modèle, Risques sécuritaires, Risques d’exploitation
frauduleuse des données par le prestataire, Risque de dilution des
responsabilités entre le prestataire et l'hébergeur en cas de préjudice
consécutif à un incident, Risque de disparition du prestataire et
d'irréversibilité, Inconvénients tarifaires (tarification périodique et
modulaire)...etc
En tant que responsable SIRH, je conseillerais
plutôt des solutions dédiées et internalisées de BDU (plusieurs éditeurs
en proposent sur le marché, comme la SSCI KALLISTE avec
bdu-entreprises.fr ou encore ALCUIN...).
Annuler
Merci pour l'article
Annuler

- ANNONCES GOOGLE

Close