Microsoft s’invite sur le marché de la gestion de la mobilité d’entreprise

Selon les analystes, Microsoft fait un pas nécessaire en lançant sa plateforme de gestion de la mobilité d’entreprise, afin de ne pas rester à l’écart de ce marché porteur.

Microsoft ne pouvait pas se permettre de rater le train de la gestion de la mobilité d’entreprise (Entreprise Mobility Management, ou EMM). Mais reste à savoir si son nom suffira à séduire les prospects.

La plateforme d’EMM de l’éditeur intègrera Windows Server 2012 R2, System Center Configuration Manager 2012 R2, et l’outil Cloud Windows Intune. Elle intègrera en outre des des outils de MDM (gestion des terminaux mobiles) et de MAM (gestion des applications mobiles), selon Rob Tiffany, responsable de la stratégie mobilité de Microsoft.

Et si Microsoft est tout nouveau sur ce marché de l’EMM, il profite d’un avantage : la familiarité. Les entreprises qui utilisent System Center pourraient être particulièrement enclins à tester la plateforme d’EMM de l’éditeur.
« Microsoft n’est pas le premier à arriver sur ce marché, » explique Benjamin Robbins, analyste mobilité du cabinet Palador, « mais ils profitent d’un avantage fonctionnel, avec notamment ActiveDirectory, System Center, et le Cloud. Les DSI sont comme l’eau, elles cherches à suivre la voie qui offre le moins de résistance. Elles pourraient être tentées d’essayer cela plutôt que de miser sur l’inconnu. »

Le processus consistant à entrer sur le marché de l’EMM a été long chez Microsoft, selon Bob Egan, analyste du marché de la mobilité et fondateur et Pdg du groupe Sepharim. « Lentement, ils ont travaillé sur le volet de l’interface mobile, » juge-t-il, ajoutant qu’une plateforme d’EMM constitue un composant nécessaire de l’offre de l’éditeur.
Tiffany explique que ce lancement est en préparation de longue date. « Nous renforçons nos capacités de MDM et de MAM depuis plus d’un an, » souligne-t-il. « Et nous créé un connecteur qui permet à System Center de s’intégrer à Intune. » Et d’estimer fournir aux entreprise « l’essentiel du MDM » dont les entreprises ont besoin.

Mais surtout, avec sa plateforme d’EMM, Microsoft entend mettre à profit « la pile complète » de ses capacités entreprises. « La clé, ce sont les données. Nous devions nous assurer que le système soit tel que les bonnes personnes puissent accéder aux données, et les autres non. »

Mais alors que la nouvelle plateforme de Microsoft peut apparaître comme une suite, Robbins estime que Microsoft et l’ensemble des acteurs de l’EMM ont encore du chemin à parcourir pour proposer aux entreprises les meilleurs services. « Il y a là quelques entreprises comme AirWatch qui proposent les outils nécessaires à la surveillance des contenus sécurisés. C’est bien mais toute cela reste isolé et manque d’intégration à l’échelle de l’entreprise. »
La nouvelle plateforme d’EMM de Microsoft est immédiatement disponible pour les utilisateurs de Windows Server 2012 R2.

Adapté de l’anglais par la rédaction.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close