PRO+ Contenu Premium/Information Sécurité

Merci pour votre inscription !
Accédez au contenu Pro+ ci-dessous.
Novembre 2019

#NotPetya : les enseignements tirés chez Maersk

Le paysage de la menace cyber a fondamentalement changé, avec un risque très réel d'être pris dans des activités parrainées par des États-nations, estime Adam Banks, DSI du géant danois de la logistique AP Moller-Maersk, qui transporte l’équivalent de 20 % du PIB mondial. C'est l'une des principales leçons qu’il retire de la cyberattaque dévastatrice NotPetya au second trimestre 2017, qui a coûté à l'entreprise quelques 350 M$ en pertes de revenus. Quelques mois après l’incident, Maersk estimait déjà ses pertes induites par l’épisode à 300 M$. Pour Adam Banks, qui s’exprimait récemment à l’occasion d’Infosecurity Europe 2019 à Londres, c’est bien simple : « les conseils d'administration et les comités d'audit des entreprises doivent comprendre que tout cela est réel ». Et de rappeler que celui qui ressemblait initialement à un rançongiciel n’en était en fait pas un : « NotPetya a été explicitement conçu pour détruire la capacité de traitement des données. Il ne s'agissait pas d'un ransomware qui vise à vous priver de vos données...

A lire Dans ce numéro

- ANNONCES GOOGLE

Close