PRO+ Contenu Premium/STORAGE

Merci pour votre inscription !
Accédez au contenu Pro+ ci-dessous.
Décembre 2015

La vraie valeur de la virtualisation ? Un calcul d'écolier s’impose

Les responsables IT manquent de compétences de base en économie. Depuis l'apparition de la virtualisation de serveurs au début des années 2000, j'ai lu des tas de choses sur la manière dont les serveurs virtualisés nous permettraient de faire des économies en matière d'informatique. Au départ, il s'agissait des coûts issus de la consolidation d'un lot de petits serveurs – dont chacun exécutait une seule application – en un nombre plus restreint de serveurs exécutant individuellement un grand nombre d'applications virtualisées. Nous allions économiser des sommes colossales par la simple diminution des dépenses en logiciels et en matériel. Mais, avec la hausse des frais de licence des hyperviseurs, la nécessité d'ajouter 7 à 16 ports E/S de plus par serveur, d'embarquer des processeurs plus rapides, davantage de cœurs et de mémoire, et d'appliquer une couche de technologie Flash à l’ensemble, les serveurs haut de gamme affichent aujourd'hui un prix tel, que les systèmes mainframe d'IBM semblent bon marché. Bon, donc, ...

A lire Dans ce numéro

- ANNONCES GOOGLE

Close