L'IOT intéresse les services de renseignement

Pour le directeur national du renseignement américain James Clapper " les services de renseignement pourraient tirer parti de l’Internet des objets pour identifier, surveiller ou localiser des suspects, découvrir des indicateurs potentiels, ou obtenir des mots de passe. » (déclaration devant le Sénat le 9 février 2016)

Close