Les dessins du MagIT

Télécharger Information Sécurité
  • Dans ce numéro:
    • Information Sécurité n° 29 : NIS 2, une véritable révolution en marche
    • Une brève histoire des directives NIS
    • NIS 2 : pour les DPO, après le RGPD la cybersécurité
    Télécharger cette édition
  • La RATP façonne sa stratégie Data Mesh

    La plateforme de données DIANE, propulsée par le lakehouse Databricks, est le « socle » sur lequel la RATP s’appuie pour mettre en place sa stratégie Data Mesh. Un défi de taille pour le groupe qui se prépare à l’ouverture à la concurrence des réseaux de transports franciliens.

  • Les éditeurs avancent sur le marquage des contenus générés par IA

    OpenAI travaille sur des outils pour identifier les contenus créés par ses IA génératives. Google étend sa technologie de marquage SynthID. Ces deux initiatives sont représentatives d’un mouvement global, alors que des législations contre les « fake » sont à l’étude à l’approche d’élections majeures.

  • Serveurs immergés dans l’huile : des experts modèrent l’enthousiasme

    L’immersion dans l’huile serait une solution de refroidissement incroyablement peu énergivore au moment où l’IA fait exploser le thermomètre dans les datacenters. Les experts d’APL préviennent que ce n’est pas aussi simple.

  • LockBit 3.0 lance une nouvelle opération de marketing

    Le représentant de la franchise n’a manifestement pas goûté les accusations formulées à son encontre le 7 mai, multipliant les dénégations et… les revendications de victimes. Mais la majorité des faits apparaît antérieure.

  • Centre Hospitalier de Cannes : une cyberattaque revendiquée par LockBit 3.0

    La cyberattaque conduite mi-avril contre l’établissement de santé a été revendiquée sur le site vitrine de la franchise LockBit 3.0. Près de 62 Go de données compressées volées à son occasion ont été divulguées.

  • Rachat des activités sensibles par l’État : comment Atos en est-il arrivé là ?

    Fleuron des services numériques français, cinquième acteur mondial de son secteur sous l’ère Thierry Breton, Atos est aujourd’hui au bord du démantèlement, l’État ne souhaitant sauvegarder que 10 % de ses activités.

  • SAP : T-Systems met de la souveraineté dans RISE

    Le fournisseur allemand dispose depuis février d’une offre « souveraine » pour RISE en proposant, avec l’accord et le support de l’éditeur allemand, la version Private Edition Cloud de S/4 sur son infrastructure 100 % européenne. De quoi répondre aux appels du Cigref et de l’USF ?

  • En plein conflit avec la fork OpenTofu, HashiCorp s'offre à IBM

    IBM va acquérir HashiCorp pour 6,5 milliards de dollars, une opération qui ouvre un débat parmi les professionnels de l’informatique sur la façon dont la société mère de Red Hat pourrait aborder la gestion de l’open source dans sa future filiale.

  • Espionnage économique par l’IT : les États-Unis renforcent FISA.

    Les États-Unis ont prolongé et même renforcé la section 702 du FISA. Provoquant une réaction tranchée du Cigref et de plusieurs personnalités qui rappellent aux « naïfs » les activités d’intelligence économique des agences américaines contre les entreprises, notamment européennes.

  • Llama 3 : Meta, ou la folie des ordres de grandeur

    Un jour après la disponibilité officielle de Mixtral 8x22B, Meta a annoncé LLama 3, sa troisième collection de modèles « open weight », sous licence propriétaire permissive. Le géant des réseaux sociaux rattrape ses concurrents, au prix d’investissements techniques et humains conséquents… et d’une plus grosse empreinte carbone.

  • Microsoft prépare une hausse des tarifs de Dynamics 365

    Le 12 avril dernier, Microsoft a annoncé la hausse des prix de quatorze produits estampillés Dynamics 365. Cette augmentation comprise entre 9,2 et 16,7 % sera effective à partir du 1ᵉʳ octobre 2024. Une hausse que le géant technologique justifie en partie par le coût de l’innovation.

  • Broadcom : « Nous faisons ce que les clients de VMware attendaient »

    Hock Tan, le PDG qui a mis la main sur VMware et a bouleversé sa politique commerciale, redéfinit dans son dernier billet de blog ce qu’est un client de VMware et ce à quoi doivent servir ses logiciels.

  • RGPD + AI Act : comment gérer cette double régulation

    Les autorités chargées de la protection des données dans l’Union européenne sont aux prises avec les chevauchements de la nouvelle loi européenne sur l’IA et d’autres réglementations, notamment le RGPD, qui régit l’utilisation des données personnelles par les entreprises depuis 2018.

  • Comment le secteur européen de l’éducation subit le rachat de VMWare par Broadcom

    Les retours négatifs pleuvent côté utilisateurs. Aujourd’hui voyons comment le London Grid for Learning et l'université belge KU Leuven doivent faire face à d'énormes augmentations de licences après que Broadcom a supprimé le programme de réduction de VMware pour les universités et les organisations liées à l’éducation.

  • Comment l’IA réduit les besoins en humains dans les fonctions RH

    L’IA impacte déjà de nombreux services de l’entreprise. En première ligne des usages, les fonctions RH sont largement cernées : nouveaux outils, accélérations des processus de recrutement, risque sur l’emploi, transformation de l’approche des candidats… Les recruteurs doivent demeurer l’élément humain, mais les évolutions font la part belle à l’IA.

  • Le ministère américain de la Sécurité intérieure dénonce les défaillances de Microsoft

    Le comité d’examen de la cybersécurité du ministère américain de la Sécurité intérieure a déclaré qu’une « cascade » d’erreurs chez Microsoft avait permis à des pirates d’accéder à des courriels du gouvernement américain l’année dernière.

  • Rachat de VMware par Broadcom : le Cigref appelle l’Europe à l’aide

    L’association des grandes entreprises françaises et trois de ses équivalentes en Europe alertent les plus hautes autorités sur les conséquences, qu’elles jugent néfastes, de la stratégie de Broadcom concernant VMware.

  • Un procès contre Workday pourrait marquer l’Histoire de l’IA appliquée aux RH

    En cas de dérapage d’une IA dans un SIRH, qui est responsable ? L’éditeur ? Le DRH ? Un procès aux États-Unis contre Workday (qui se défend de tout biais dans son IA) devrait apporter un premier élément de réponse. Mais quel que soit le verdict, les RH ont tout intérêt à prendre des mesures techniques et contractuelles en amont pour se couvrir, avertissent les experts.

  • Forum InCyber 2024 : de l’IA à toutes les sauces

    L’édition 2024 du Forum InCyber a pris pour ligne directrice l’IA dans la cybersécurité. Un thème particulièrement à la mode. Et tous les intervenants des plénières y sont allés de leur couplet. Un discours pourtant en rupture avec celui entendu dans les allées…

  • L’attaque « GoFetch » menace les puces Apple de la série M

    Des chercheurs universitaires ont découvert qu'une fonction d'optimisation matérielle appelée "data memory-dependent prefetcher" pouvait être utilisée de manière abusive pour extraire des clés de chiffrement secrètes de systèmes affectés.

  • Conseils pour améliorer l’expérience collaborateurs grâce à l’IA

    L’Intelligence artificielle peut être un bon levier pour améliorer l’expérience de vos collaborateurs. Encore faut-il respecter quelques règles, qui faciliteront l’acceptation de cette technologie qui peut aussi être anxiogène, conseillent deux expertes de Magellan Consulting.

  • Nvidia dévoile son GPU Blackwell

    La puce B200 succède à l’actuelle H100 et à la H200 dont les livraisons commencent à peine auprès de certains clients. Le directeur des produits d’accélération de Nvidia explique pourquoi il sera nécessaire de réentraîner constamment les modèles d’IA, avec des puces plus puissantes, et avec quels scénarios économiques et quelles perspectives fonctionnelles.

  • Ransomware : deux revendications ne sont pas synonymes de deux attaquants

    Une cyberattaque revendiquée sur deux vitrines de franchises différentes ? La conséquence d’un accès initial vendu à deux acteurs différents ? C'est plus vraisemblablement l’œuvre d’un attaquant travaillant sous deux bannières.

  • Cyberattaque chez France Travail 

    Ce 13 mars, France Travail a indiqué avoir été victime d’une cyberattaque à l’occasion de laquelle les données personnelles de 43 millions de personnes pourraient avoir été exfiltrées. Deux comptes de collaborateurs de l’institution ont été compromis et utilisés dans ce cadre.

  • Le rapport de la Commission de l’intelligence artificielle remis au Président

    Le mercredi 13 mars, un rapport a été remis au Président de la République pour que la France tire tous les bénéfices de l’IA. Entre optimisme sur le potentiel positif de la technologie, et appel à investir plus massivement, voici les principales conclusions et recommandations de ce document de référence.

  • La France victime d’une cyberattaque d’une « intensité inédite »

    L’attaque sur laquelle les services du Premier ministre ont choisi de communiquer s’inscrit dans un bruit de fond continu d’escarmouches en déni de service distribué et semble surtout avoir été opportunément récupérée.

  • Rachat de VMware : les concurrents alertent des clients impassibles

    Les concurrents de VMware prédisent que les entreprises souffriront de son rachat par Broadcom. Mais les analystes n’observent pas d’abandon du navire. > Lire l’article de Tim McCarthy et Yann Serra

  • Adobe met de l’Intelligence artificielle générative dans les PDF

    Adobe sort un assistant qui fait entrer Acrobat Reader dans l’ère de l’IA Générative. L’outil pourra résumer un document, répondre à des questions sur son contenu, et reformuler les informations pour en faciliter le partage. L’assistant est encore en beta, mais Adobe promet déjà d’autres fonctionnalités. > Lire l’article de Philippe Ducellier

  • AWS supprime les frais de rapatriement de données

    C’est au tour d’AWS d’annoncer une mesure pour supprimer les frais de transfert s’appliquant au moment de quitter son cloud. Un effet d’annonce qui permet au géant du cloud de s’aligner avec Google Cloud de respecter – a priori – le Data Act européen.

  • L’IA générative transforme déjà les postes et les besoins en compétences

    Le premier effet de la GenAI sur l’emploi est comparable à l’externalisation. Mais l'impact sera beaucoup plus large. Que l’on soit dirigeant ou simple employé, il convient de s’y préparer, avertissent les experts. Notamment par la formation.

  • Pour mieux rivaliser avec OpenAI, Mistral s’associe à Microsoft

    Mistral AI refait parler d’elle. Si le grand public retient l’annonce de « Le Chat », un agent conversationnel similaire à ChatGPT, il faut surtout noter le partenariat de la startup née en France avec Microsoft. Une alliance déjà dans le collimateur de la Commission européenne.

  • Avec Pulse, Tableau combine suivi de métriques, GenAI et Data Storytelling

    Cet outil, qui surveille les données pour détecter les variations de métriques et utilise le langage naturel pour alerter les utilisateurs, est la première capacité de GenAI de l’éditeur de solutions d’analytique à être disponible de manière générale.

  • LockBit : le grand retour des usurpateurs ?

    Des rançonneurs exploitent les récentes vulnérabilités ScreenConnect de ConnectWise pour déployer un variant du ransomware LockBit produit avec un outillage datant de 2022.

  • Intel soupçonné d’avoir truqué les tests de performance

    Intel soupçonné d’avoir truqué les tests de performance Près de 2 600 résultats publiés à propos de la puissance de calcul des précédents Xeon Sapphire Rapids auraient été falsifiés. Le compilateur utilisé produisait des codes rapides uniquement lors des tests. > Lire l’article de Yann Serra

  • Ransomware : opération de police majeure contre LockBit

    Baptisée Cronos, une opération de police internationale, incluant la Gendarmerie Nationale, a conduit à la saisie du cœur de l’infrastructure de la franchise mafieuse LockBit 3.0, la nuit dernière.

  • LLM : Microsoft et OpenAI lancent l’alerte sur leur utilisation abusive par les pirates

    Microsoft et OpenAI ont observé cinq groupes d’acteurs malveillants étatiques qui utilisent l’IA générative et de grands modèles de langage pour l’ingénierie sociale et la recherche de vulnérabilités, notamment.

  • Comment Interflora compose sa stratégie « Data »

    MyFlower, le groupe derrière Interflora en Europe, organise la transformation en profondeur de son architecture de données. L’objectif ? Établir un langage commun entre les métiers et les entités. > Lire l’article de Gaétan Raoul

  • Les freins à l’IA dans la pratique médicale

    Si le monde de la recherche médicale rencontre ses premiers succès en exploitant l’IA, son utilisation par les praticiens demeure balbutiante en France.

  • Google supprime les marques Bard et Duet AI au profit de Gemini

    Le géant californien renomme ses applications d’IA générative Bard et Duet AI en Gemini et lance un service concurrent à ChatGPT Plus et Microsoft Copilot Pro : Gemini Advanced. Pour les analystes, c’est un signe de plus que la compétition avec Microsoft et AWS s’intensifie.

  • Dev et IA : bientôt ce sont les humains qui seront « dans la boucle »

    Pour Forrester, les outils d’aide au développement de code (les « TuringBots ») vont monter en puissance avec des gains possibles de productivité de 80 % d’ici 8 ans. Et à la clef une inversion probable des rôles entre développeurs humains et machines.

  • Facturation électronique : comment l’aborder sereinement

    Avec le report de la réforme sur la facturation, les DSI se trouvent face à une nouvelle donne. Au-delà de la mise en conformité technique, ils ont l’occasion de piloter des projets stratégiques de digitalisation, non seulement pour répondre aux exigences réglementaires, mais aussi pour optimiser et innover dans les processus de facturation et de gestion financière.

  • MLSecOps : les bonnes pratiques pour sécuriser l’IA

    Si le terme apparaît comme une énième déclinaison marketing, le suivi des meilleures pratiques MLSecOps doit permettre aux entreprises de déployer l’IA et le machine learning sans ajouter de problèmes de sécurité irrémédiables, malgré l’inévitable élargissement de la surface d’attaque.

  • SAP lance un nouveau programme dans RISE pour susciter des migrations

    SAP propose des crédits gratuits et une prolongation de la maintenance sur site pour les clients qui s’engagent à passer à Rise. L’initiative montre que l’éditeur cherche à accélérer sa stratégie cloud et doit redoubler d’effort pour encourager ses clients on-prem à migrer vers S/4HANA Cloud.

  • Archivage sur verre : Cerabyte plus en avance que Silica

    La startup allemande propose une alternative au projet de stockage sur verre que Microsoft essaie de mettre au point depuis plusieurs années. Son système, beaucoup plus simple, pourrait être opérationnel dès l’année prochaine.

  • Adobe tutoie la barre des 20 milliards de dollars

    En croissance, Adobe a surfé en 2023 sur les vagues de l’IA générative et de l’ultra-personnalisation des contenus marketing. En 2024, il devrait dépasser les 20 mds $ de revenus. En France, Adobe ciblera particulièrement le SBF 120 et poussera sa nouvelle offre « Gen Studio ».

  • Démocratisation des données : un écart flagrant entre directions et métiers

    L’observatoire 2024 de la démocratisation des données dans les entreprises françaises d’Opendatasoft met en lumière l’écart de perception important entre les dirigeants et les métiers. L’étude menée par l’institut Odoxa souligne que le partage des données est apprécié, mais peu structuré, car leur gestion demeure un enjeu de pouvoir.

  • Hausse des prix en vue sur les serveurs et le stockage

    Après une chute des ventes en 2023, les serveurs et les systèmes de stockage voient leurs prix augmenter depuis décembre, sur les équipements sur site comme pour les instances en cloud.

  • SAP sommé de clarifier sa position sur l’innovation et le cloud

    SAP laisse entendre que seuls ses clients cloud ayant souscrit à Rise bénéficieront des prochaines innovations de S/4. À commencer par l’IA et l’IA générative. Les groupes utilisateurs grognent. Les experts invitent SAP – focalisé sur le cloud – à ne pas couper ses clients de l’innovation. Les écoutera-t-il ? Réponse en 2024.

  • Les smartphones Galaxy S24 boostés à l’IA générative

    Bien qu’il ait présenté des fonctionnalités pour le grand public, le géant du mobile n’oublie pas les entreprises et compte bien les convaincre d’adopter ses produits boostés à l’IA générative, à commencer par ses smartphones Galaxy S24.

  • Cloud : oui, GCP annule les frais de rapatriement des données, mais…

    Le cloud public de Google ne facture plus la récupération des données lorsqu’un client lui signifie qu’il veut quitter la plateforme. Mais la mesure serait plus symbolique qu’utile.

  • Quand l’IA rencontrera l’informatique quantique

    L’informatique quantique est encore loin des premières applications pratiques pour les entreprises, mais cet horizon se rapproche. LeMagIT s’est entretenu avec le responsable de l’adoption du « quantique » chez IBM pour savoir où nous en sommes aujourd’hui.

  • Le CES 2024, vitrine des enjeux IT du secteur automobile

    Lors du CES 2024, les annonces des constructeurs, des équipementiers et des OEM du secteur automobile mettent en lumière les enjeux matériels et logiciels d’un écosystème animé par le concept parfois nébuleux, mais très prometteur de software-defined-vehicle.

  • IA et moteur de recherche : Perplexity AI lève 73,6 millions de dollars

    Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, fait partie des bailleurs de fonds de la startup. Sa plateforme aide les utilisateurs à obtenir des réponses précises à des questions en langage naturel en choisissant un type de source et un LLM.

  • Intelligence artificielle : la stratégie « Made in France »

    Lancée en 2018, la stratégie pour faire de la France une championne de l’IA commencera une nouvelle étape en 2024. En parallèle, l’État espère faire réviser l’IA ACT – qu’il perçoit comme une entrave à l’innovation – avant sa mise en application. Le point sur ces initiatives.

  • 2023, l’année de la prolifération des LLM

    Le nombre de grands modèles de langage a été démultiplié en 2023. Les entreprises séduites par la proposition ChatGPT doivent maintenant choisir le ou les bons modèles suivant leur cas d’usage, leur budget et la sensibilité des projets, selon SIA Partners, Hugging Face et LightON.

  • VR : les coulisses techniques de Mondes Disparus

    Fabien Barati, cofondateur de la société Emissive qui a conçu la partie technologique de l’exposition Mondes Disparus’ dévoile les coulisses IT du projet, et aborde les usages possibles des réalités virtuelles (VR, AR, mixte) dans le cadre professionnel.

  • 6 conseils pour une IA générative moins énergivore

    L’intelligence artificielle générative est énergivore, que ce soit lors de l’entraînement ou pendant l’inférence. Mais plusieurs solutions existent pour réduire son coût et son empreinte énergétiques. L’ex-ingénieur de la NASA et co-président de Workday partage 6 pistes. Qu’il invite à combiner.

  • Visioconférence dans l’espace : Internet jusqu’à Mars et Vénus

    Que ce soit sur l’ISS ou dans les projets de stations lunaires, les outils collaboratifs accompagnent aujourd’hui les astronautes. Mais pour aller plus loin, par exemple vers Mars, la communication va changer de nature. Et, comme sur Terre, le réseau va devoir évoluer. Dans cette série de quatre articles, LeMagIT vous fait décoller pour explorer la visio dans l’espace et ses retombées pour les entreprises. Quatrième étape : le futur Internet interplanétaire du système solaire.

  • Mistral AI lève 385 millions d’euros

    Mistral AI gagne rapidement de l’ampleur et annonce déjà une série A. Cette levée de fonds, ainsi que les annonces effectuées par la startup française, met en exergue ses forces et ses faiblesses.

  • AI Act : un accord provisoire « historique »

    Après 37 heures de débat en trois jours, dont une session de 22 heures d’affilée, le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne ont annoncé le vendredi 8 décembre, peu avant minuit, un accord politique provisoire concernant l’AI Act. Le Parlement a effectué quelques concessions, mais le texte conserve ses grands principes.

  • Enseignement supérieur : fin d’année sous la menace des infostealers

    Les dernières semaines ont été marquées par un nombre record de détections d’ordinateurs compromis par infostealer dans la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche.

  • IA ouverte & responsable : 50 organisations forment l’AI Alliance

    Après une forte médiatisation des solutions commerciales d’IA générative et les remous chez OpenAI, IBM, Meta et cinquante autres entreprises, organisations publiques, ONG, instituts de recherche et universités se réunissent pour lancer une communauté internationale, l’AI Alliance.

  • Chips JU : le bras armé à 11 milliards € du Chips Act

    La Commission européenne a lancé son entreprise commune « Semi-Chips JU : le bras armé à 11 milliards € du Chips », avec trois associations d’industriels. Chips JU doit concrétiser l’objectif du Chips Act – réduire la dépendance technologique de l’Europe dans les processeurs – en aidant à passer de la R&D à la production. > Lire l’article de Philippe Ducellier

  • Messageries chiffrées : l’ensemble du Gouvernement utilisera Olvid

    Le 22 novembre, Élisabeth Borne appelait le gouvernement à renoncer aux messageries instantanées grand public au profit d’Olvid. Alors même que la DINUM lançait une opération de séduction pour Tchap.

  • CX : chatbots, le désamour

    Selon un sondage d’Odoxa, une grande majorité des clients français n’aiment pas interagir avec un chatbot. L’image des marques qui utilise ces bots en est impactée négativement. Reste que cette technologie est bien acceptée si elle renvoie efficacement vers un conseiller. > Lire l’article de Philippe Ducellier

  • OVHcloud se revendique en alternative crédible à AWS, Azure et GCP

    Lors de l’OVHcloud Summit, le cloudiste français a confirmé son virage vers le PaaS avec une gamme de désormais 40 services, dont trois nouveaux dans l’IA et la gestion de données (Data Platform). De quoi faire de son cloud public une alternative aux hyperscalers pour tous les DSI, assurent aujourd’hui ses dirigeants.

  • Les dirigeants français adhèrent prudemment à l’IA générative

    D’après une étude d’IBM, les entreprises françaises et européennes de plus de 500 employés s’apprêtent à tester l’IA générative, malgré une grande prudence en matière de gouvernance et d’éthique. Si les dirigeants de Big Blue se disent confiants pour l’année prochaine, ces essais seront sans doute soumis à un arbitrage, dans un contexte économique troublé.

  • Sam Altman reprend la direction d’OpenAI

    Tôt ce matin, le milliardaire a finalement retrouvé son poste au sein du spécialiste de l’IA générative. Le conseil d’administration initial devrait favoriser la conduite de sa stratégie technico-commerciale et celle de Microsoft.

  • Renvoyé d’OpenAI, Sam Altman rejoint Microsoft

    Âgé de 38 ans, le milliardaire a participé à la création de l’entreprise il y a huit ans. Il a maintenu une présence publique active et a aidé OpenAI à atteindre une valorisation d’environ 80 milliards de dollars. Remplacé par Emmett Shear, ex-PDG de Twitch, Sam Altman est accueilli à bras ouverts chez Microsoft pour prendre la direction d’une entité de recherche avancée en IA.

  • Menaces cyber : que craindre de l’intelligence artificielle ?

    Dans l’imaginaire collectif, l’intelligence artificielle va renforcer les moyens des cybercriminels et faire émerger de nouveaux types d’attaques. Mais la réalité pourrait bien être tout à fait différente.

  • Ransomware : oubliez Royal, et préparez-vous pour BlackSuit

    Le site vitrine du groupe Royal n’est aujourd’hui plus accessible. Mais cette émanation du gang Conti n’a pas disparu : elle semble être en train de changer de marque au profit de BlackSuit.

  • VMware veut favoriser les clouds publics d’appoint

    Lors de sa conférence européenne VMware Explore 2023, l’éditeur a multiplié les annonces autour de VCF, sa plateforme qui permet aux prestataires locaux de bâtir des clouds publics aussi fonctionnels que ceux des hyperscalers. > Lire l’article de Yann Serra

  • SysAid : Cl0p s’offre une nouvelle vulnérabilité 0day

    Le groupe appelé « Lace Tempest » par Microsoft, et suivi sous la référence DEV-0950, exploite une nouvelle vulnérabilité inédite, affectant l’outil d’ITSM Service Desk SysAid, dans sa version On-Prem.

  • Copilot, la star de GitHub Universe 2023

    Lors de la première journée de sa conférence GitHub Universe, la filiale indépendante de Microsoft a consacré les 45 minutes de sa conférence d’ouverture à Copilot, son assistant de développement désormais câblé pour les besoins des entreprises.

  • Fivetran veut s’assurer sa place dans la « Modern Data Stack »

    Perçu comme un outil pour automatiser les jobs ELT/ETL, Fivetran cherche désormais à adapter sa technologie pour mieux répondre aux besoins spécifiques liés à la « Modern Data Stack ».

  • Avec Cortex, Snowflake à la conquête de l’IA générative

    Dans sa volonté de proposer une PaaS consacrée aux traitements de données, lors de son événement Snowday, Snowflake a détaillé sa feuille de route en matière d’IA générative. Les analystes déplorent le trop grand nombre d’annonces par rapport aux fonctionnalités réellement disponibles.

  • L’augmentation des coûts du cloud en question

    L’augmentation des coûts du cloud représente un poids de plus pour de nombreuses entreprises dans un contexte de crise économique. La première partie de ce dossier tente d’exposer les causes de ces hausses et revient sur les perceptions des entreprises au regard de ces infrastructures accessibles à la demande.

  • VMware, F5, Mirth Connect : la série des vulnérabilités critiques continue

    VMware vient de publier une alerte pour une vulnérabilité critique dans vCenter Server, suivi de F5 pour l’outil de configuration de BIG-IP, et de Mirth Connect pour NextGen HealthCare.

  • Google met en garde contre l’utilisation abusive des métriques DORA

    Le rapport DORA de cette année se fait l’écho de l’expérience d’une organisation qui les a mis en pratique : les indicateurs DORA peuvent être puissants, mais ne sont pas toujours une science exacte. > Lire l'article de Beth Pariseau

  • CSRD/ESG : un tsunami dans les DSI ?

    La directive européenne CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive) vise à fiabiliser et à rendre auditables les données et indicateurs ESG fournis par les entreprises. Problème, à deux mois et demi de son entrée en vigueur, les entreprises et leur DSI ne sont pas prêtes pour gérer toutes les procédures de collecte et de mise en qualité de données, selon l’USF et Mazars.

  • Open RAN : l’Europe entre renoncement et technologies de pointe

    Forum 5G Techritory. L’édition 2023 du sommet européen des réseaux mobiles a vu s’écharper des grands acteurs qui militent pour un report de l’Open RAN à 2030 et des petits acteurs qui ont déjà une solution prête pour les réseaux 4G/5G privés.

  • Cloud de confiance : l’USF pousse S3NS et Bleu auprès de SAP

    Peu enclin à investir massivement dans la prise en charge de ses solutions sur un cloud français qualifié SecNumCloud sans retour sur investissement, SAP plaide pour une harmonisation des normes de cybersécurité européenne. De leur côté, les adhérents de l’USF tentent de convaincre l’éditeur allemand de prendre en considération les offres naissantes dites de confiance, reposant sur les technologies d’Azure et de GCP.

  • La cyberattaque que LockBit 3.0 n’a pas su revendiquer

    Fin septembre, la franchise mafieuse revendiquait une cyberattaque contre la fédération britannique des boissons et de l’alimentaire. Erreur : sa victime était en réalité la Fondation de France.

  • IA générative : Anthropic cherche 2 mds $ de plus

    Le challenger d’OpenAI dans l’IA générative chercherait à lever à nouveau des fonds. D’après la presse américaine, Google – déjà actionnaire – serait intéressé. En septembre, c’est AWS qui s’est engagé à mettre jusqu’à 4 milliards $ dans Anthropic. Anthropic qui vise une valorisation de plus de 20 milliards $.

  • Mondes Disparus : paléontologie, IT et réalité virtuelle

    La nouvelle exposition du Museum National d’Histoire naturelle propose un voyage étonnant dans l’Histoire longue de la Terre, reconstituée en réalité immersive – animaux compris – grâce aux savoirs des paléontologues. Visite des coulisses technologiques de ce dispositif de vulgarisation fascinant.

  • Iliad restructure Scaleway et Free Pro pour détrôner OVHcloud

    Les datacenters des deux filiales sont mis sous la tutelle d’une nouvelle entité OpCore. Scaleway doit devenir le cloud public le plus puissant d’Europe et Free Pro le cloud privé le mieux sécurisé.

  • L’IA générative devient une priorité

    Selon le cabinet d’études ESG, de nombreux chantiers d’Intelligence artificielle générative sont en cours : 42 % des organisations disent utiliser l’IA générative pour des cas d’utilisation métier et IT (plus ou moins systématiques), et 43 % sont actuellement en phase de planification ou d’étude.

  • HPC européen : Jupiter en approche pour 2024

    Le conglomérat franco-allemand ParTec-Eviden (Atos) a été choisi par EuroHPC pour construire le premier supercalculateur exaflopique européen, en Allemagne. JUPITER est conçu pour s’attaquer aux simulations et aux applications d’IA les plus exigeantes, parmi lesquelles les simulations à haute résolution de notre climat à l’échelle de la Terre.

  • Zoom à l’abordage d’Office 365

    Zoomtopia 2023 - Dans un contexte tendu avec Microsoft, l’éditeur de visio lance un outil bureautique infusé à l’IA. Après le mail en 2022, Zoom amplifie sa stratégie de diversification pour contrer l’éditeur de Teams. Dans la même optique, des fonctionnalités d’IA générative seront proposées sans surcoût aux clients payants.

  • Cyberattaques : la dissimulation reste la norme

    Dans son rapport intitulé Incident reporting & disclosure, Keeper Security indique que 48 % des organisations qui subissent des incidents de cybersécurité critiques et des catastrophes telles que des attaques avec ransomware ne les signalent pas aux autorités compétentes, et que 41 % ne divulguent même pas les cyberattaques à leur conseil d’administration – 75 % d’entre elles ont déclaré se sentir coupables d’avoir gardé le silence.r

  • Deux startups françaises distinguées par Quantum for Bio

    PASQAL et Qubit Pharmaceuticals ont été sélectionnées parmi les 12 lauréats du programme mondial Quantum for Bio. Ce partenariat vise à « révolutionner » la découverte de médicaments en développant un nouvel algorithme quantique, prévu pour être déployé d’ici 2025.

  • Hausse des coûts de maintenance SAP

    En janvier prochain, l’éditeur allemand prévoit d’augmenter le coût de maintenance de ses licences sur site de 5 % en moyenne pour endiguer les effets de l’inflation. Une hausse injustifiée selon les clients francophones de SAP, adhérents de l’USF.

  • Cisco veut s’offrir Splunk pour 28 milliards de dollars

    Le géant des réseaux s’apprête à réaliser une acquisition majeure dans le domaine de la cybersécurité et de l’observabilité, avec Splunk. Pour celle-ci, Cisco va offrir 157 dollars par action, en numéraire, valorisant l’éditeur à près de 30 milliards de dollars.

  • CloudWorld 2023 : Oracle met à jour l’infrastructure d’OCI

    Après avoir annoncé avec Microsoft qu’il sera possibile dès 2024 d’utiliser la version OCI d’Oracle Database depuis Azure, Oracle a profité de son salon CloudWorld 2023 qui se tient cette semaine à Las Vegas pour dévoiler de nouveaux services d’infrastructure sur son cloud OCI.

  • Pourquoi tant de cyberattaques ?

    Pourquoi tant de cyberattaques ? Parce que la défense, dans toutes ses composantes, n’est pas au niveau. Et si les cyberattaques ne sont pas plus fréquentes, c’est uniquement parce que les assaillants ne sont pas assez nombreux pour cela.

  • Salesforce veut aider ses clients à dompter l’IA générative

    À la fois un outil de prompt engineering et une couche d’orchestration d’actions, Einstein Copilot Studio doit aider les clients de Salesforce à encadrer les modèles d’IA générative dans le contexte de la relation client. Pour le prouver, les porte-paroles du groupe n’hésitent plus à dévoiler les rouages sous-jacents de leur solution.

  • Copilot et propriété intellectuelle : Microsoft veut rassurer ses clients

    Dès le 1ᵉʳ octobre 2023, Microsoft s’engage à protéger légalement les clients de ses fonctionnalités Copilot accusés de plagiat ou de violation de droits de propriété ou d’auteur liés aux produits. Certains analystes IT voient là une « étape importante », tandis que des spécialistes du droit observent une « bonne opération de communication ».

Close