Espace partenaires

L’espace partenaire est un espace promotionnel animé en partenariat avec les prestataires IT. Vous y trouverez des publications et du contenu interactif en lien avec les thématiques couvertes dans cet espace dédié.

Accueil > Visual Remote Guidance

HPE VRG, la technologie agile et innovante de HPE pour réduire les coûts d’intervention sur site

En apportant toutes les fonctions collaboratives de HPE MyRoom au travers de lunettes connectées ou de smartphones, Visual Remote Guidance permet à des experts d’épauler à distance les techniciens sur site.

Épauler chaque technicien sur le terrain avec un expert, sans que cela coûte plus cher, prenne du temps aux équipes ou nécessite un délai de réaction important. Telle est la vocation de la technologie agile et innovante Visual Remote Guidance (VRG) de HPE.
Basé sur le système collaboratif historique du fournisseur, HPE MyRoom,
HPE VRG permet à un expert distant de visionner ce que voit le technicien sur le terrain et de lui donner en retour les indications qui lui manquent.

« Avec cette solution l’expert n’a plus besoin de se déplacer sur site pour résoudre une situation. Il diagnostique à distance la problématique grâce à la caméra du smartphone, de la tablette ou des lunettes connectées du technicien et lui communique les bonnes pratiques : en vocal, en lui envoyant la documentation qui lui manque ou même en détourant sur la prise de vue les éléments qu’il doit manipuler », explique Frédéric Loichet, directeur du CoE Education & Conduite du Changement de HPE Pointnext, la division de HPE dédiée aux services IT.

L’enjeu de réaliser des économies considérables et d’optimiser la réactivité sur les interventions sur site
En développement depuis trois ans, HPE VRG a passé l’épreuve du feu chez HP inc., la société « sœur » de HPE qui a résulté de la scission de Hewlett-Packard en 2015 et qui a aujourd’hui en charge de toute l’activité impression et informatique personnelle. « Grâce à HPE VRG, HP Inc. réalise 17 millions de dollars d’économie par an. D’une part, car leurs experts n’ont plus de frais de transport ni d’hébergement. D’autre part, parce que la marque a gagné en réactivité et en qualité de diagnostic pour dépanner ses clients », témoigne Frédéric Loichet.

Selon lui, les cas d’usage comprennent les fabricants de solutions qui souhaitent proposer un support excessivement réactif aux techniciens de leurs clients, les fournisseurs de service (énergie, télécoms...) qui ont besoin de réduire les aller-retours de leurs propres techniciens chez les particuliers ou chez leurs clients finaux en les assistant en temps réel depuis le centre technique, ou encore la formation continue favorisant le développement des ressources au fil de l’eau, permettant par exemple à un maître de stage de guider rapidement chacun de ses stagiaires sur site.

« De plus nous avons en ce moment beaucoup de demandes dans le domaine de l’automobile, que ce soit du côté industriel pour dépanner des chaînes de montage, comme des concessions qui n’ont pas forcément à demeure les experts sur des pannes particulières mais veulent satisfaire leurs clients en n’immobilisant pas leur véhicule trop longtemps », ajoute-t-il.

« Citons également des cas d’usage dans le domaine de la défense, où les prestataires externes ont besoin d’autorisations pour intervenir sur les sites sensibles, mais ne peuvent les obtenir rapidement alors que leur intervention est urgente. Avec HPE VRG, ils peuvent opérer à distance avec des accréditations moins lourdes et attribuées dans un délai plus court. »

Pas d’infrastructure à installer, tout passe par un Cloud sécurisé
Techniquement, aucune infrastructure n’est à déployer ni du côté de l’expert, ni de celui du technicien. HPE VRG fonctionne comme une app Android/iOS sur le terminal du technicien. Cette app lui permet de se connecter à une salle collaborative virtuelle hébergée sur le cloud HPE et au travers de laquelle vont transiter toutes les communications entre l’expert et le technicien. L’expert, de son côté, utilise le client HPE MyRoom sur son PC. C’est depuis celui-ci qu’il crée la salle collaborative virtuelle, qu’il attribue Logins et mots de passe aux techniciens, qu’il communique avec eux, qu’il intègre les documents ou encore qu’il pointe sur les images avec un stylo virtuel.

« Bien que tous les échanges passent par le Cloud de HPE, les communications sont entièrement chiffrées et hautement sécurisée. HPE n’a en aucun cas accès au contenu des échanges. Il est important de le signaler car de nombreux clients en France qui réalisent en ce moment des POC autour de HPE VRG sont des industriels pour lesquels il est important qu’aucune information ne sorte », indique Frédéric Loichet.

Il précise que les souscriptions à la plateforme sont acquises par l’entreprise qui salarie l’expert, à raison d’une licence par expert, par appareil connecté et d’un expert par salle virtuelle.

Smartphone, tablette ou lunettes connectées selon les cas d’usage
Selon Frédéric Loichet, le choix d’utiliser un smartphone, une tablette ou des lunettes connectées dépend surtout des cas d’usage. « Le smartphone ou la tablette présentent le double avantage d’être déjà présents chez tous les techniciens et d’avoir un écran assez grand pour lire les documents envoyés par l’expert, notamment lorsque ceux-ci sont des photos sur lesquelles on peut zoomer. Les lunettes connectées sont en revanche indiquées pour les interventions où il est nécessaire d’avoir les deux mains libres, comme sur les chaînes de montage, par exemple », illustre-t-il.

Il précise que HPE ne fabrique pas ces lunettes mais s’appuie sur un réseau de fournisseurs tiers. « Notre rôle en tant que HPE Pointnext est de préconiser les solutions les plus adaptées. Certains usages ne nécessiteront que des lunettes qui déportent l’image vers l’expert, d’autres qui intègrent des informations dans le champ de vision du technicien, d’autres encore qui assureront une bonne audition dans un environnement bruyant. »

Par ailleurs, HPE Pointnext valide également que la connectivité du site d’intervention est suffisante pour que HPE VRG fonctionne dans les meilleures conditions. « Sur des sites industriels urbains, les connexions Wifi ou 3G/4G existantes sont largement suffisantes. En revanche, nous pouvons être amenés à réfléchir au renforcement d’un réseau sans fil sur un site en plein désert ou en pleine mer », assure Frédéric Loichet.

Les premiers déploiements de HPE VRG en France devraient avoir lieu d’ici à la fin de l’année. A terme, la solution pourrait s’enrichir de fonctions 3D. « Nous expérimentons en ce moment-même la possibilité d’intégrer de la réalité augmentée pour que l’expert puisse envoyer l’image 3D d’une pièce industrielle au technicien permettant à ce dernier de la retourner sur son écran et comprendre comment intervenir dessus. Cette fonction devrait être disponible courant 2019 », conclut Frédéric Loichet.

Quand chaque minute compte:

Etes-vous prêts à révolutionner votre expérience de collaboration à distance

https://www.myroom.hpe.com?pp=false&jumpid=ba_4v8wahks61_aid-510403304

Advertisement

Shutterstock

Close