Minerva Studio - Fotolia

Google va abandonner ses appliances de recherche pour entreprise

Dans un courrier à ses clients, le géant de la recherche annonce l'arrêt programmé de sa gamme d'appliances de recherche pour entreprise, qui sera remplacée par un service cloud. Pour les entreprises désireuses de maintenir un service de recherche en interne, la quête d'une alternative commence.

Dans un courrier envoyé aux entreprises clientes de son Appliance de recherche, Amit Singh, le président de Google for Work a annoncé l’arrêt prochain de la commercialisation de la Google Search Appliance.

L’appliance de recherche de Google a fait ses débuts en 2002 avec le lancement par la firme de deux modèles, les GB-1001 et GB-8008 capables respectivement d’indexer 150 000 documents et des millions de documents. L’objectif de Google avec ces équipements était officiellement d’apporter aux entreprises la possibilité de bénéficier des capacités de recherche de Google à l’intérieur du périmètre délimité par leurs firewalls. Progressivement, la firme a enrichi son logiciel et les capacités de ses appliances au point de proposer aux entreprises des solutions capables d’indexer plusieurs milliards de documents. Les prix de la solution débutent typiquement aux environs de 30 000 $ et Google compterait plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs de ses appliances.

Google Search Appliance : une mort programmée pour 2018

Selon Amit Singh, Google cessera dès cette année de commercialiser ses Google Search Appliance avec des licences de 3 ans. Seules des licences de 1 à 2 ans seront proposées par les revendeurs. Les clients existant n’auront également plus accès qu’à des extensions de licence de 1 ou 2 ans.

En 2017, Google cessera la commercialisation de nouvelles appliances mais continuera à proposer des extensions de licence de 1 an pour les clients existants et en 2018, Google stoppera purement et simplement la commercialisation des extensions de licences. Parallèlement Google a confirmé qu’aucune nouvelle fonction ne serait développée pour ses appliances, même si la firme continuera à proposer des mises à jour de sécurité et des correctifs pour les bugs.

Google veut proposer une alternative en cloud

Selon Amit Singh, Google a pris la décision d’abandonner la Google Search Appliance car il pense que le futur de la recherche d’entreprise est dans le cloud. Ironiquement, c’est justement parce que les entreprises pensaient le contraire qu’elles ont jusqu’alors acheté les appliances de la firme. Singh indique que Google travaille déjà sur le futur de la recherche en entreprise (ou plutôt hors de l’entreprise). Ce futur s’appuiera sur les travaux en matière d’intelligence « artificielle » de la firme. Il est aujourd’hui en phase de bêta-test chez quelques clients.

Si Singh se veut rassurant et explique que la décision ne changera rien chez les clients, ce n’est pas totalement vrai. Après expiration des licences, les Google Search Appliance ne pourront plus fonctionner et deviendront de vulgaires presse-papiers. Ce qui veut dire qu’il y a urgence à réfléchir à une alternative. Certains choisiront sans doute de continuer à travailler avec Google et d’utiliser son moteur de recherche en cloud. Mais pour d’autres cette perspective sera tout simplement inacceptable.

Un boulevard s'ouvre pour les solutions alternatives

Les concurrents de Google n’ont d’ailleurs pas manqué de réagir. Laurent Fanichet de Sinequa explique ainsi dans un mail que « L'annonce de Google scelle définitivement la fin de l'ère du ‘Search in a box’ . Elle met en évidence les différences fondamentales qui existent entre la recherche web et la valorisation des données d'entreprise (Enterprise Search)’.

Laurent Fanichet explique que l'indexation de centaines de millions de documents d'entreprise dans différents formats - à la fois structurés et non structurés - provenant de multiples sources de données, ne s'apparente en aucun cas à de la recherche web classique.

Des acteurs hexagonaux comme Sinequa ou comme Dassault Systèmes (qui a racheté Exalead en 2010) pourraient donc profiter de la sortie de Google du marché des appliances, pour séduire des entreprises à la recherche d’une solution alternative déployable dans leurs propres datacenters. Mais les entreprises pourraient aussi se laisser séduire par des approches open source comme celles proposées par la fondation Apache (SolR) ou par des sociétés comme Elastic (Elastic Search).

 

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close