IBM prépare sa base mainframe à la fin du support d’ESCON

A l'occasion de la dernière conférence Share, qui réunit deux fois par an les utilisateurs de grands systèmes IBM, Big Blue a confirmé que les jours de l'interface de connexion ESCON sont désormais comptés. Et IBM d'encourager ses clients à généraliser l'utilisation de FICON, une interface optique basée sur le standard Fibre Channel, introduite pour la première fois en 1999.

ESCON (Enterprise Systems Connection) est un bus d’interconnexion pour grands systèmes lancé en 1990, afin de remplacer les connecteurs « bus and tag » en cuivre. Mais IBM prépare aujourd’hui sa base installée au fait que cette technologie ne vivra pas éternellement. ESCON a déjà depuis plusieurs années un successeur désigné, FICON (Fiber Connectivity), une interface optique basée sur Fibre Channel conçue pour l'nterconnexion de mainframes, mais aussi pour la connexion de périphériques externes tels que des imprimantes, des baies de stockage ou des librairies de bandes.

En avril 2009, IBM avait déjà averti ses clients du fait que les jours d’ESCON sont comptés. La semaine dernière, à l’occasion de la conférence de ses groupes utilisateurs Share (utilisateurs de mainframes), IBM s’est fait plus explicite. Selon Big Blue, l’actuel z10 sera le dernier mainframe à supporter plus de 240 canaux ESCON (des modèles précédents en avaient supporté jusqu’à 1000). 20 ans après la naissance d'ESCON, les utilisateurs de grands systèmes IBM doivent donc se préparer à faire le deuil de la technologie et à migrer vers FICON, explique Patty Driever, un ingénieur d’IBM.

« Nous essayons de nous débarrasser d’ESCON depuis des années »

Actuellement, IBM n’a pas de calendrier précis pour l’arrêt du support de sa technologie en fin de vie. "Il n’y a pas encore de plans pour passer de 240 canaux ESCON à zéro", explique ainsi Driever. Mais Big Blue veut clairement en finir avec le vieux bus. Il faut dire que FICON a des débits supérieurs, supporte de plus longues distances (jusqu'à 100 km en point à point) et permet un nombre de connexions simultanées bien supérieur à celui d'ESCON. Il supporte aussi les échanges bi-directionnels (ou Full Duplex) sur un même lien ainsi que le multiplexage de données

Le problème est qu’un assez grand nombre de clients utilise encore ESCON et même, pour certains, les vieilles interfaces parallèles « bus and tag » parce qu’ils ont encore des périphériques s’appuyant sur ces interfaces. Comme le note un participant après la présentation de Driever, « nous essayons de nous débarrasser d’ESCON depuis des années, mais nous avons encore des périphériques bus and tag. Il ne s’agit que de quelques périphériques, comme des imprimantes ou des librairies de bandes, mais nous devons faire avec ».

Pour faciliter la transition, Big Blue met en avant les convertisseurs FICON vers ESCON de son partenaire Optica Technologies. Le convertisseur «Prizm» de ce dernier se connecte nativement via FICON aux grands systèmes IBM et fournit de multiples canaux ESCON pour des périphériques tiers. Notons que, selon une étude de zJournal, plus de 80% des parcs mainframes utilisent encore des périphériques ESCON dans leurs datacenters.

En savoir plus sur FICON :

Le Red Book originel d'IBM décrivant FICON sur S/390

Un livre blanc de Brocade sur le site d'Hitachi Data Systems

Adapté d'un article de Matt Stansberry, SearchDataCenter.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close