Un think tank alerte Obama sur les risques d’explosion de la cybercriminalité

Attendu depuis la constitution d’une commission « privée » regroupant des acteurs du renseignement américain, de la sécurité IT, de l’industrie et des membres du Congrè, le rapport – en fait une série de recommandations – sur la cybercriminalité et les risques pour la nation américaine est en passe d’être publié. En exergue d’un document baptisé "Securing Cyberspace in the 44th Presidency", ces éminences estiment que le nouveau président élu - Barak Obama – devra faire face à une très grande menace en matière de cybersécurité. Ils préconisent donc entre autre, selon BusinessWeek, la création d’un Centre de gestion des opérations de Cybersecurity (Center for Cybersecurity Operations), mais également la nomination à la maison blanche d’un conseiller spécial sur le sujet.

Attendu depuis la constitution d’une commission « privée » regroupant des acteurs du renseignement américain, de la sécurité IT, de l’industrie et des membres du Congrè, le rapport – en fait une série de recommandations – sur la cybercriminalité et les risques pour la nation américaine est en passe d’être publié.

En exergue d’un document baptisé "Securing Cyberspace in the 44th Presidency", ces éminences estiment que le nouveau président élu - Barak Obama – devra faire face à une très grande menace en matière de cybersécurité. Ils préconisent donc entre autre, selon BusinessWeek, la création d’un Centre de gestion des opérations de Cybersecurity (Center for Cybersecurity Operations), mais également la nomination à la maison blanche d’un conseiller spécial sur le sujet.
Les pouvoirs du CCO seraient, selon leurs vœux, extrêmement étendus puisqu’il s’agirait de réguler l’ensemble des questions de sécurité informatique, tant au niveau des infrastructures publiques que des réseaux d’entreprises. Une main mise qui irait jusqu’à la création d’une cellule de tests charger de contrôler le niveau de vulnérabilité des PC produits.
En France, la publication du livre blanc sur la sécurité et la défense nationale avait donné lieu en juin dernier à une importante mise à jour de la doctrine en matière de cyberguerre.

Pour approfondir sur Législation

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close