La paye des fonctionnaires suscite la convoitise des intégrateurs

Le ministère des Finances vient de publier l'un des appels d'offre les plus attendus par les SSII. Celui concernant le futur système chargé de gérer la paye de tous les fonctionnaires.

Le dialogue compétitif, une forme d'appel d'offres au long cours, pour la paye des fonctionnaires a été lancé par le ministère des Finances, qui a ouvert la procédure le 18 juin via la publication d'une annonce au BOAMP. Ce marché est l'un des plus convoités actuellement par les intégrateurs. Il vise à fournir, installer et maintenir le Si-Paye de l'état, gérant les traitements de 3,1 millions de fonctionnaires et servant 20 000 utilisateurs.

Un projet au long cours, puisque l'Opérateur national de paye, le service émetteur de l'appel d'offres (dépendant des Finances), envisage de signer un contrat cadre de 9 ans avec le vainqueur du dialogue compétitif. Ou plus sûrement avec les vainqueurs : des consortiums étant en train de se constituer pour remporter ce marché.

Une durée logique selon l'avis publié au BOAMP: "la durée de la construction et la mise en ordre de marche ne pourra être inférieure à deux années et demi et s étalera de juillet 2009 à janvier 2012"; le pilote du déploiement (sur 500 000 fonctionnaires tout de même) sera effectué pendant l'année 2012. Ensuite, chaque année, 500 000 agents supplémentaires viendront grossir le périmètre couvert par le Si-Paye.

Editeurs : SAP et HR-Access bien placés

En sus de ce marché déjà énorme, un certain nombre de tranches conditionnelles sont envisagées par l'ONP : mise en oeuvre de fonctionnalités SIRH, fourniture de moyens d'authentification, fonctions de simulation de paye, contrôles pour l'audit interne et externe, etc.

Seuls trois ou quatre consortiums ou acteurs seront sélectionnés pour participer au dialogue compétitif. Deux éditeurs apparaissent bien positionnés pour fournir la solution permettant de répondre à cet appel d'offres géant : SAP (qui a déjà remporté le contrat Chorus de gestion de la dépense publique) et HR-Access, un spécialiste du sujet. Les acteurs ont jusqu'au 21 juillet pour déposer leurs candidatures.

Ils seront jugés sur la qualité fonctionnelle et technique de la solution (35 % de la note finale), l'adaptabilité, l'évolutivité et l'exploitabilité de la solution (25 %), le prix et la gains apportés en terme de maîtrise des coûts (25 %) et enfin de la pertinence des profils, de la méthodologie, du planning et des modalités de transfert de compétences (15 %).

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close