Un plantage de mainframe IBM paralyse Air New Zealand

Une panne du cerveau central mainframe de Air New Zeland a provoqué l'arrêt de l'ensemble du système de réservation et d'enregistrement de passagers de la compagnie aérienne, entre 9h30 et 13h30 (heure locale) dans la journée de ce lundi 12 octobre.

Une panne du cerveau central mainframe de Air New Zeland a provoqué l'arrêt de l'ensemble du système de réservation et d'enregistrement de passagers de la compagnie aérienne, entre 9h30 et 13h30 (heure locale) dans la journée de ce lundi 12 octobre. Le centre de services aux clients aurait également affecté.

Le responsable informatique, très en colère, pointe du doigt la gestion de crise et le manque de réactivité d'IBM, avec qui la société avait externalisé son mainframe.

Une panne d'alimentation ainsi qu'un relais tardif des serveurs de secours aurait entrainé ainsi le chaos dans les aéroports, laissant presque 10 000 passagers de la compagnie sur le carreau.

Le 30 septembre dernier, la Lufthansa avait elle aussi connu pareil déboire. A la suite d'une mise à jour des serveurs mal effectuée, la compagnie allemande avait dû assurer l'ensemble des opérations d'enregistrement à la main. Semant un vent de panique dans les aéroports du pays et au-delà.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close