Le monde de la chimie continue d’être la cible des pirates

Selon Symantec, les industriels de la chimie continuent de faire l’objet d’attaques informatiques ciblées.

Selon Symantec, les industriels de la chimie continuent de faire l’objet d’attaques informatiques ciblées. C’est l’éditeur qui, il y a un mois et demi, avait révélé que des pirates se sont attaqués, durant l’été, aux systèmes d’information de 29 entreprises chimiques pour tenter d’en dérober des éléments de propriété intellectuelle, dans le cadre d’une opération baptisée Nitro. 

Selon l’éditeur, l’opération Nitro n’est en rien terminée. Dans un billet de blog, deux chercheurs de Symantec indiquent que «le même groupe [de pirates] est toujours actif, visant toujours des entreprises chimiques, et utilisant toujours le même modus operandi d’ingénierie sociale» : les attaquants étudient leurs cibles puis identifient des personnes à viser précisément avant de leur adresser des courriels aussi crédibles que possible, mais infectés désormais par une variante du cheval de Troie, Poison Ivy. Et de présenter même une copie d’écran d’un e-mail malicieux prétendant avoir été expédié par Symantec et contenant une prétendue protection contre... Poison Ivy !

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close