Trovicor refait parler de lui au Bahrein

Selon Bloomberg, les outils de Trovicor sont utilisés au Bahrein pour espionner la population.

Selon Bloomberg, les outils de Trovicor sont utilisés au Bahrein pour espionner la population. Trovicor est le nom de l’entreprise qui s’occupe de faire vivre les solutions de surveillance des réseaux électroniques issus du savoir-faire de Nokia Siemens Networks (NSN) : le groupe germano-finlandais les a cédées au fond d’investissement Perusa Partners en mars 2009. C’est l’Australien Futurezone qui révéla, en 2008, que le groupe européen avait livré à l’Iran, au second semestre 2008, sa solution Monitoring Center. 

Dans son édition datée d’octobre, le magazine Bloomberg Markets révèle que l’état de Bahrein a acquis les solutions de surveillance des réseaux de télécommunication auprès de l’allemand Siemens, solutions dont la maintenance est assurée par Trovicor. Au total, ses outils seraient installés dans au moins 12 pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Au Bahrein, l’installation des équipements pourrait remonter au milieu des années 2000.

Pour approfondir sur Législation

- ANNONCES GOOGLE

Close