Stuxnet : l’Iran se pose en victime de Siemens

Selon Gholamreza Jalali, directeur de la protection civile iranienne, cité par nos confrères britanniques du Telegraph, Stuxnet aurait été créé par les Etats-Unis et Israël.

Selon Gholamreza Jalali, directeur de la protection civile iranienne, cité par nos confrères britanniques du Telegraph, Stuxnet aurait été créé par les Etats-Unis et Israël. Et d’accuser Siemens d’avoir fourni aux «ennemis» les informations sur le code source de ses logiciels pour Scada nécessaires à la mise en place «de cette cyber-attaque contre nos intérêts» et, en particulier, le programme d’enrichissement d’uranium iranien. Selon Gholamreza Jalali, Siemens devrait être «judiciairement poursuivi».

Récemment, une vidéo montée en l’honneur du Lieutenant Géénral Gabi Ashkenazi et diffusée lors de sa soirée d’adieu, alors qu’il venait de quitter ses fonctions de chef d’état-major, laissait à penser qu’Israël serait à l’origine du ver Stuxnet. Un élément venu apporter de l’eau au moulin du New York Times. En janvier dernier, celui-ci indiquait ouvertement soupçonner une attaque israëlo-américaine contre l’Iran.

En complément :

- Stuxnet met en lumière l’absence de culture de la sécurité IT dans les Scada

- RSA Conference 2011 : interrogations autour du concept de cyberguerre

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close