Oracle relance un chantier de datacenter en prévision de son développement dans le Saas

Oracle a décidé de rouvrir le chantier de son datacenter de Salt Lake City, selon le Salt Lake Tribune, après l’avoir stoppé et placé sous veilleuse sans raison officielle – mais au cœur de la crise - en 2009. Le coût de ce centre de calcul de 240 000 mètres carrés est estimé à un peu moins de 300 millions de dollars.

Oracle a décidé de rouvrir le chantier de son datacenter de Salt Lake City, selon le Salt Lake Tribune, après l’avoir stoppé et placé sous veilleuse sans raison officielle – mais au cœur de la crise - en 2009.

Le coût de ce centre de calcul de 240 000 mètres carrés est estimé à un peu moins de 300 millions de dollars. Au delà de la reprise économique, la réouverture du chantier est un signe supplémentaire de l’engagement d’Oracle en faveur de l’informatique On Demand  – son PDG Larry Elisson n'a pas manqué d'afficher ses réserves sur le sujet – autour de Fusion, son projet au long cour qui devrait aboutir sur une offre cette année.

On peut également y voir une réponse aux mouvements importants chez SAP – le concurrent historique – qui a décidé de s’orienter franchement vers le mode du Saas.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close