SFR montre les dents face aux pratiques de couverture des zones blanches par France Télécom

SFR conteste la manière dont sont déployés les nouveau terminaux téléphoniques dans les zones blanches devant être couvertes par l’ADSL, selon Les Echos.

SFR conteste la manière dont sont déployés les nouveau terminaux téléphoniques dans les zones blanches devant être couvertes par l’ADSL, selon Les Echos. Et a décidé de saisir les autorités chargées de faire respecter la concurrence. L’opérateur accuse en fait France Télécom de l’empêcher de proposer ses propres offres en se faisant aider par les collectivités locales pour rapprocher les répartiteurs des habitations trop éloignées.

Selon SFR, France Télécom empêche la concurrence d’avoir accès à toutes les informations nécessaires pour se déployer sur ces répartiteurs et définit une offre de gros qui conduit à les exclure du marché.

Si le marché des télécoms est réputé ouvert, les opérateurs alternatifs considèrent régulièrement que France Télécom bénéficie d’avantages indus, notamment de la part des pouvoirs publics. Alors que le gouvernement vient d’annoncer une enveloppe de 2 milliards d’euros pour le futur réseau très haut débit dans le cadre du Grand Emprunt, SFR montre opportunément les dents, alors que France Télécom s'annonce comme le grand bénéficiaire de cette somme.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close