Plus la donnée est "big", plus la sécurité est "small"

"Big Data = Small Security" ? C'est la question que soulève  PwC (PricewaterhouseCoopers) dans un rapport publié récemment.

"Big Data = Small Security" ? C'est la question que soulève  PwC (PricewaterhouseCoopers) dans un rapport publié récemment. Ce dernier montre que malgré la montée en puissance des problématiques dites de Big Data, la sécurité de ces données ne s'améliore pas dans les organisations. Moins de 35 % des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête du cabinet d'audit (9 300 DSI, RSSI, vice-présidents, directeurs généraux, DAF dans le monde entier) ont déclaré avoir un inventaire précis des données personnelles de leurs employés et clients. Ils ne sont que 31 % à posséder un décompte précis des lieux de stockage de données et des juridictions s'appliquant. Le rapport montre également que, malgré une augmentation du nombre d'entreprises ayant déclaré plus de 50 incidents de sécurité sur l'année, moins de la moitié des personnes interrogées (45 %) s'attendent à une augmentation de leurs budgets pendant les 12 prochains mois. Elles étaient plus de 50 % en 2011 et 2012. Ce qui n'empêche pas plus de deux tiers des directeurs généraux de se montrer confiants quant à la culture de la sécurité qui existe au sein de leur organisation et aux mesures mises en place.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close