SNW Europe 2009 : Bakbone se lance dans l'archivage de données

Après la sauvegarde avec Netvault backup, la gestion de messages avec ColdSpark, Bakbone Software se lance dans l'archivage de données avec l'annonce de Netvault Archive, une solution très étroitement dérivée de la technologie GridBank de l'Anglais Tarmin avec lequel Bakbone avait noué une alliance en juillet dernier

Tenant les promesses effectuées lors de son alliance avec l'Anglais Tarmin en juillet dernier, Bakbone Software a profité du salon SNW Europe qui se déroulait cette semaine à Francfort pour dévoiler une solution d'archivage en cluster. 

Netvault Archive est une solution purement logicielle qui s'appuie très largement sur la technologie GridBank de Tarmin et qui permet l'archivage et l'indexation de tous type de fichiers (plus de 400 formats supportés) dans une infrastructure en cluster s'appuyant sur des noeuds serveurs x86 et leur stockage associé (de façon privilégiée des JBOD SATA, mais aussi toute autre forme de stockage accessible par ces serveurs). 

Archiver les fichiers, les espaces Sharepoint et bientôt les mails

Techniquement, l'architecture de la solution rappelle celle de feu HoneyComb, la technologie d'archivage en cluster qu'avait développé Sun Microsystems et que le constructer a finalement abandonné quelques trimestres après son lancement en 2007. L'idée est de disposer d'une architecture de stockage en grille capable de monter en charge de façon linéaire par accroissement. Netvault Archive utilise cette grille pour stocker et compresser les fichiers et données qui lui sont injectés. Cette injection peut se faire directement via des protocoles standards tels que NFS, CIFS ou WebDAV, mais aussi via une intégration directe avec SharePoint. Bakbone annonce aussi pour début 2010 le support d'Exchange (sans doute via une intégration sans agent avec la version 2010).

[En complément, lire notre dossier stockage, en trois parties : partie 1, partie 2 et partie 3]

Cette grille assure la protection des données ingérées en duplicant automatiquement chaque entrée sur plusieurs nœuds de stockage. En cas de disparition d'un noeud, les données sont automatiquement redupliquées sur un autre de façon à disposer en permamence de deux copies de tout objet. Chaque objet se voit aussi assigner une signature électronique qui assure son intégrité et des capacités de type WORM (Write Once Read Many). Selon l'éditeur la capacité d'une base peut atteindre 20 Po et 32 milliards d'objets.

Moteur de règles pour gérer les politiques définies par l'administrateur

Au dessus de cette couche de stockage, le système maintient un jeu de métadonnées associées aux objets indexés (la MetaBase), une base elle-même distribuée entre les nœuds du système à des fins de redondance. 

Le système fournit ensuite un environnement de services pour exploiter les données archivées, notamment un moteur de recherche, des outils de e-discovery ainsi qu'une interface d'interrogation pour les utilisateurs finaux. Le tout avec une gestion granulaire des droits d'accès. Un moteur de règles assure aussi l'exécution des politiques définies par l'administrateur en matière de rétention de données, de chiffrage et de destruction de données.

Dans la pratique, les nœuds serveurs peuvent être des serveurs physiques x86 sous Windows 2003 ou Linux ou des machines virtuelles et ils peuvent être largement distribués sur plusieurs sites.

Tarifs : un logiciel pas donné

L'avantage d'une telle architecture en grille, selon l'éditeur, est qu'elle s'appuie sur des composants standards et permet donc des économies significatives, par rapport aux appliances d'archivage traditionnelles telles que celles vendues par EMC, HDS ou HP. Reste que le logiciel en lui même n'est pas donné. La licence est en effet facturée à partir de 8 500 $ par To pour une configuration d'entrée de gamme et avec un prix qui peut descendre à 4 000 $ par To archivée pour les configurations plus musclées. Pour ce tarif, le client peut déployer autant de nœudq serveurs que nécessaire, en fonction du profil de performance et de capacité qu'il souhaite atteindre.

Le logiciel, actuellement en production chez un client anglais et en cours d'évaluation par une poignée de comptes européens, devrait être disponible au dernier trimestre. Interrogé sur d'éventuels partenariats avec un constructeur de serveur pour la fourniture du système sous une forme préconfigurée, Bakbone n'a pas fourni de réponse expliquant que ces questions n'avaient pas encore été tranchées. L'éditeur indique en revanche que ses partenaires certifiés seront formés et auront la possibilité de fournir des services d'intégration autour de la solution.

[En complément, lire notre dossier stockage, en trois parties : partie 1, partie 2 et partie 3]

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close