Le Syntec Numérique et le SFIB vont parler d’une seule voix à Bruxelles

Le SFIB (Syndicat de l’Industrie des Technologies de l’Information) et le Syntec Numérique annoncent la constitution de Force NUMérique, destinée à porter la voix des acteurs français dans le débat européen.

Le SFIB (Syndicat de l’Industrie des Technologies de l’Information) et le Syntec Numérique annoncent la constitution de Force NUMérique, destinée à porter la voix des acteurs français dans le débat européen. Concrétisation formelle du rapprochement des deux entités, le nouveau groupement professionnel a adhéré à la Fédération européenne DigitalEurope qui, de son côté, voit dans cet élargissement le regroupement au sein de son organisation de la partie du traitement de l’information française dans sa globalité.

«Cette vison européenne et l’adhésion à DigitalEurope sont considérées comme une étape vitale pour disposer d’une doctrine commune et répondre ainsi à une attente forte de nos membres respectifs», justifient dans un communiqué les délégués généraux de Force NUMérique, Laurent Baudart (délégué général de Syntec Numérique) et Xavier Autexier (délégué général du SFIB). «La vision européenne impose une intégration commune, alors même que bien des sujets concernant le numérique se jouent à Bruxelles, avant d’avoir des implications sur le plan national. L’arrivée de nouvelles directives tout comme la transposition en France de précédentes, nécessitent plus que jamais une coalition intelligente, vigilante et concrète», poursuivent-ils.

Les dossiers traités à Bruxelles impliquant le secteur numérique sont nombreux: évolutions en matière de propriété intellectuelle, redevances diverses, droit des brevets et protection des données, développement des réglementations en matière environnementale, économie d’énergie, éco-conception, smart grids etc. Force NUMérique entend bien entendu jouer un rôle moteur et de force de propositions au sein de DigitalEurope. Lucien Baudart vient d’ailleurs d’être élu au conseil d’administration de la fédération. Force NUMérique est présidé par le président de Syntec Numérique, Guy Mamou-Mani.

Dans un an, celui-ci cèdera sa place à Renaud Deschamps, président du SFIB, la nouvelle structure ayant fait le choix d’une présidence alternée. Le conseil d’administration est complété par Laurent Baudart, Philippe Hedde (NextiraOne), Franck Mazin (SodiFrance), qui représentent le Syntec Numérique, Philippe Koch, Stéphane Nègre (Intel) et Antoine Vivien (HP), étant de leur côté désignés par le SFIB. On notera que le délégué général du SFIB, Xavier Autexier, ne fait pas partie du conseil, contrairement à son homologue du Syntec Numérique.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close