Profession : avocat du Libre / Données : cloud = desktop …

Profession : avocat du Libre (New York Times) Connaissez-vous Armijn Hemel ? Ce consultant hollandais de 32 ans est un des nombreux avocats du logiciel libre dans le monde.

Profession : avocat du Libre (New York Times)

Connaissez-vous Armijn Hemel ? Ce consultant hollandais de 32 ans est un des nombreux avocats du logiciel libre dans le monde. Nos confrères du New York Times se sont intéressés à sa mission : observer si les grandes entreprises technologiques suivent les principes imposés par les licences Open Source. Quitte à leur rappeler lesdits principes et à aller jusqu’au procès… Des quasi-bénévoles dont la tâche s’apparente aujourd’hui à chercher une aiguille dans une botte de foin.

Données Cloud = Données Desktop (Techworld)

Réunis en groupe de pression, Google, Microsoft et consorts militent pour durcir les lois sur les protections de données hébergées dans le Cloud. Leur souhait : qu’une loi qui garantissent que le gouvernement américain n’accède pas facilement aux données des entreprises dans le Cloud. Comme aujourd’hui pour les données personnelles sur le poste de travail. Selon eux, cela refroidirait moins les responsables européens notamment.

La segmentation des capitaux-risqueurs (cdixon.org)

Chris Dixon, un investisseur de la Valley, explique sur son blog la mutation de l’industrie des capitaux-risqueurs. Focalisés sur des segments porteurs de l’industrie, les investisseurs se sont aujourd’hui spécialisés sur une phase particulière de développement d’une société. Phase d’amorçage, développement produit, retour la profitabilité ou encore fusion-acquisition.

L’Internet des objets : mutations des DSI ? (CIO.com)

“L’Internet des objets : comment les DSI peuvent influencer la prochaine génération d’innovations”. Derrière ce titre évocateur, nos confrères rapprochent les directeurs informatiques du très vaste concept d'objets interconnectés, de l’enjeu que ce dernier représente pour eux et leur entreprise, et du rôle qu’ils doivent / peuvent y jouer. Si le métier est devenu de plus en plus “politique”, l’Internet des objets pourrait bien replacer le DSI au cœur des choix et des innovations technologiques.

L’entreprise 2.0 : trop peu sécurisée pour y aller (Venturebeat)

Les éditeurs d’outils collaboratifs ont beau placer à qui mieux mieux des étiquettes “2.0” ou “social” sur leur produit, les entreprises, elles, y voient encore une menace pour leur SI. C’est ce que révèle une étude de McAfee qui rappelle que, si ces outils peuvent aider à générer du revenu ou optimiser la productivité, ils sont également vecteur de malwares, de surexposition de l’information, de virus, de spywares. Et de pertes de données, bien sûr.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close