phasin - stock.adobe.com

Protection du poste de travail : NSS Labs débouté de sa plainte

Les avocats représentant l’organisation AMTSO, chargée de définir les standards de test des systèmes de protection contre les maliciels, ont récemment annoncé la nouvelle. Silence, pour l’heure, du principal intéressé.

Tombé en pleine torpeur estivale, l’information était presque passée inaperçue : la justice américaine vient de donner raison à Crowdstrike, Eset, Symantec, et l’AMTSO, face à NSS Labs. Pour mémoire, l’AMTSO est une organisation fondée en 2008 pour définir des standards de test des systèmes de protection contre les maliciels. Elle compte de nombreux éditeurs et laboratoires de test parmi ses membres, dont NSS Labs.

Pour mémoire, Vikram Phatak, PDG de ce laboratoire indépendant, avait annoncé, en septembre 2018, avoir déposé une plainte antitrust visant l’organisation et trois de ses membres éditeurs. Il les accusait de chercher ensemble à prévenir la conduite de tests indépendants de leurs produits.

Dans un billet de blog, le PDG de NSS Labs accusait ouvertement des éditeurs « de boycotter collectivement les organisations de test qui ne se conforment par à leurs standards de l’AMTSO, jusqu’à bloquer l’acquisition et le test indépendant de leurs produits ». Il dénonçait ce qu’il qualifiait de comportement « contraire à l’éthique et trompeur ». Le laboratoire allait même jusqu’à accuser une forme d’entente à l’occasion d’un bras de fer entre lui et NSS Labs début 2017. L’AMTSO, Crowdstrike et Symantec n’avaient pas manqué de répondre publiquement aux accusations portées par NSS Labs.

Mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Crowdstrike et NSS Labs ont d’ailleurs enterré la hache de guerre au printemps. De son côté, la justice américaine s’est donc rangée aux positions des défendeurs et a débouté le laboratoire de sa plainte. Elle laisse toutefois ouverte la possibilité de plaider à nouveau, permettant à NSS Labs, s’il le souhaite, d’amender sa plainte. Mais à ce jour, ce dernier est resté totalement silencieux sur le sujet.

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close