La date de fin de support de Windows XP reste inchangée

Certains sites se sont fait l'écho d'une prolongation par Microsoft du support de Windows XP au delà du 8 avril. Mais seul Security Essentials, son antivirus est concerné. Plus que jamais, il est urgent de quitter le navire XP.

Le 8 avril prochain, Microsoft cessera officiellement de supporter Windows XP après de 12 ans d’existence de l’OS (XP Pro for Embedded systems, la version embarquée, continuera d'être supportée jusqu'au 31 décembre 2016). En conséquence de cette décision, Microsoft avait à l’origine annoncé qu’il stopperait toute assistance et arrêterait aussi de fournir son logiciel de sécurité Microsoft Security Essentials le jour de la fin de vie de Windows XP. L’éditeur s’était toutefois engagé à fournir des mises à jour des signatures antivirales et anti-malware pour le logiciel de sécurité pendant une courte période.

Sans revenir sur l’arrêt du support de Windows XP, l’éditeur a annoncé cette semaine via son blog que Security Essentials pour Windows XP bénéficierait finalement de mises à jour jusqu’au 14 juillet 2015, ce qui a fait écrire à certains que c'est l'OS lui-même qui bénéficierait de mises à jour. Il n'est est rien. Pire l'annonce de Microsoft pourrait créer chez certains un faux sentiment de sécurité alors que la simple fourniture de mises à jour de Security Essentials n’assurera pas la sécurité des utilisateurs de XP contre les failles dans l’OS que ne manqueront pas de trouver et d’exploiter les hackers de toute forme d’ici là.

Une autre information qui a ajouté à la confusion est que l'éditeur a confirmé qu'après la date du 8 avril il continuerait à opérer son service Windows Update pour fournir aux utilisateurs de XP les mises à jour et correctifs produits jusqu'à cette date (ce qui veut dire qu'il sera possible d'installer un PC avec XP et d'obtenir de Microsoft les correctifs et service packs produits jusqu'au 8 avril).

Il devient urgent d'abandonner Windows XP

La réalité est qu’il est désormais urgent de quitter le navire XP pour tous ceux qui utilisent encore l’OS.Windows 7 est bien sûr une voie logique de migration pour les entreprises, tandis que Windows 8  est l’alternative mise en avant par Microsoft pour les particuliers. Mais certains se tourneront aussi vers Mac OS X ou vers Linux. Par exemple, la quasi-totalité des salariés de Google utilisent des Mac et les machines d’Apple sont aussi utilisées en masse chez Cisco, VMware, EMC, Oracle et dans un grand nombre de sociétés high-tech US.

Dans certains cas, la migration pourrait être douloureuse : Comme le note BusinessWeek, un très grand nombre de distributeurs automatiques de billet tournent encore sous XP et devront être largement remplacés, leur matériel étant tout simplement incapable de  supporter les versions plus modernes d’OS. XP motoriserait ainsi encore près de 95 % des 3 millions DAB mondiaux. Et de rappeler qu’au rythme actuel de remplacement, à peine 15 % des DAB américains auront été migrés ou remplacés à la date fatidique du 8 avril. Il faut croire que les activités de banque de détail des grands établissements bancaires n’ont pas les budgets de leurs homologues dans la banque d’investissement. L’industrie bancaire ne cessera jamais de nous émerveiller…

 

 

 

Pour approfondir sur Windows

- ANNONCES GOOGLE

Close