La cyberdéfense française se prépare

L’armée française a organisé début octobre un exercice qui, avec d’autres à suivre, doit in fine lui permettre de se construire une cyberdéfense.

L’armée française a organisé début octobre un exercice qui, avec d’autres à suivre, doit in fine lui permettre de se construire une cyberdéfense. Baptisé Defnet 2014, l’exercice interarmées s’est déroulé sur le site des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan avec « une soixantaine d’experts » du domaine, assure un communiqué de presse.

Selon celui-ci, l’exercice a « permis de valider des procédures opérationnels dans l’emploi de groupes d’intervention rapide » et « d’apporter des évolutions dans le format actuel de la formation et de l’instruction cyber. » Pour mémoire, et comme le rappelait récemment Guillaume Poupard, nouveau patron de l’Anssi, la force « cyber », comme il semble convenir d’appeler la composante IT des opérations militaires hexagonales, est principalement vouée à fonctionner conjointement avec les trois autres armes. 

Ainsi, durant l’exercice, « la cellule de crise s’est entraînée au partage de l’information et à la conduite des actions défensives de cyberdéfense au profit d’un déploiement opérationnel et d’une entreprise de défense », et les membres des trois autres armes « ont développé leur capacité à intervenir ensemble dans un environnement complexe ».

L’exercice doit être reproduit en mars 2015.

Pour approfondir sur Cyberdéfense

- ANNONCES GOOGLE

Close