Eric Freyssinet devient conseiller du « Préfet Cyber »

Chef de la Division de lutte contre la cybercriminalité du Service Technique de Recherches Judiciaires et de Documentation de la gendarmerie nationale, Eric Freyssinet rejoint les conseillers du préfet en charge de la lutte contre les cyber-menaces au Ministère de l’Intérieur.

Eric Freyssinet rejoint les conseillers du préfet en charge de la lutte contre les cybermenaces au Ministère de l’Intérieur. Il était, depuis août 2010, chef de la division de lutte contre la cybercriminalité du service technique de recherches judiciaires et de documentation (STRJD) de la gendarmerie nationale.

Dans un billet de blog, Eric Freyssinet revient sur ces dernières années : « ensemble, nous avons transformé [la division de lutte contre la cybercriminalité du STRJD] en un Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3) avec le développement de nouveaux volets essentiels ». Et de citer « la lutte contre les botnets et la diffusion des virus informatiques qui les forment, ainsi que la prospective et l’animation territoriale ».

Pour lui, l’objectif était « de transposer dans le monde numérique ce qu’on fait tous les jours en matière de prévention de la délinquance : collecte de renseignement, patrouilles, actions en flagrance, et évidemment enquêtes judiciaires, coopération internationale, etc. » Reconnaissant qu’il « y a encore beaucoup de travail et de progrès à faire dans ce domaine », Eric Freyssinet souligne que « de premiers grands pas » ont été faits.

Plus loin, l’officier de gendarmerie évoque encore le travail du réseau des enquêteurs spécialisés, dits Ntech, et de leurs correspondants, les C-Ntech : « depuis le mois d’août 2014, nous analysons chaque mois de 2500 à 3000 dossiers traités par les unités de gendarmerie ».

Cette seule expérience peut éclairer sur la pertinence de la nomination d’Eric Freyssinet parmi les conseillers de Jean-Yves Latournerie, lui-même nommé Préfet dit « cyber » en décembre dernier, au Ministère de l’Intérieur. Là, comme le rappelle Eric Freyssinet dans son billet, « il s’agit de piloter la stratégie de l’ensemble des composantes du ministère de l’Intérieur, non seulement dans la lutte contre la cybercriminalité, mais aussi pour la protection des intérêts vitaux de la Nation et la protection des systèmes de traitement automatisé des données du ministère ou placés sous sa responsabilité ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close