Services managés : pour réduire les coûts ou améliorer la sécurité

Les PME britanniques prévoient de recourir plus aux services managés. Pour beaucoup, c’est la clé pour une meilleure sécurité.

Plus d’un tiers des services informatiques de PME britanniques prévoient de recourir à un service managé externalisé au cours des 5 prochaines années. En toile de fond : des DSI qui cherchent à améliorer la sécurité de leur système d’information et à réduire leurs coûts.

Externaliser pour réaliser des économies reste la principale motivation pour adopter un service managé. Mais les entreprises manquent de ressources IT et peinent à suivre le rythme d’évolution de la cybercriminalité externalisent de plus en plus pour améliorer leur sécurité.

Selon un sondage réalisé par Vanson Bourne pour l’opérateur britannique Daisy, 37 % des entreprises prévoient de recourir à un service managé au cours des cinq prochaines années. Pour 67 % d’entre elles, l’objectif consiste à réduire les coûts. Mais la seconde raison citée, par 55 % des sondés, n’est outre que l’amélioration de la sécurité face à des menaces croissantes.

Les autres raisons évoquées sont notamment de gagner en agilité (50 %) et chercher à optimiser les ressources IT existantes (40 %).

« Les objectifs combinés de réduction des coûts et la volonté insatiable d’accélérer l’innovation montrent que l’adoption d’un service IT managé est une perspective de plus en plus séduisante pour de nombreuses organisations », estime Andy Bevan, directeur de Daisy Corporate Services en charge des solutions clients.

« En parallèle, le risque d’attaque informatique, qui progresse significativement et visiblement depuis quelques années, a conduit au renforcement des contraintes réglementaires pour tous les secteurs, poussant les organisations à se prêter à des exercices de conformité bien plus nombreux ».

« En conséquence, de nombreuses entreprises trouvent désormais plus facile et plus économique d’externaliser leur gestion de la sécurité à un prestataire de services avec les certifications et l’expertise nécessaires à la prise en compte d’un paysage de la menace en évolution rapide, pour protéger leurs données, leurs clients et leur réputation ».

Alors que les grands groupes, dotés de budgets et d’équipes IT conséquents peuvent appréhender l’externalisation de la sécurité comme allant trop loin, pour les PME, c’est un moyen clair de gagner en sécurité.

Pour Mark Lewis, avocat spécialiste de l’externalisation chez Berwin Leighton Paisner, les coûts ont toujours été importants dans les décisions d’externalisation, mais la sécurité est un facteur de plus en plus clé : « la complexité de la gestion des menaces conduit les petites entreprises et celles opérant dans des secteurs non réglementés à externaliser », explique-t-il, ajoutant qu’il reste à voir s’il s’agit de la bonne décision.

Adapté de l’anglais.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close