CloudWeek - Datacenter : l'enjeu de l'efficacité énergétique à l'heure du Cloud

Dans le cadre de la CloudWeek, qui se tient actuellement à Paris, la rédaction du MagIT vous propose une série de dossiers Expert sur le Cloud.

Dans le cadre de la CloudWeek, qui se tient actuellement à Paris, la rédaction du MagIT vous propose une série de dossiers Expert sur le Cloud.

Dans un monde de l’IT qui se repeint massivement aux couleurs du Cloud, le datacenter constitue aujourd’hui l’épine dorsale technologique qui sert de support universel. Le problème ? Face à la demande toujours forte en trafic chez les clients, les opérateurs sont confrontés à un dilemme : comment rationnaliser leurs coûts, tout en maintenant un niveau de services de haut niveau et une disponibilité permanente, clé de voute du Cloud.

Selon le Global Cloud Index de Cisco, le Cloud devrait compter pour plus de trois-quarts du trafic total des datacenters. Cette part croissante du Cloud dans le trafic devrait ainsi accroître considérablement le trafic global vers les datacenters. Dans son Index, Cisco fait état d’un triplement du trafic entre 2013 et 2018. Alors qu’en 2013, le Cloud comptait pour 54% du trafic des datacenters, il devrait en représenter 76% en 2018.

Dans ce contexte, la consommation énergétique constitue un poste de dépenses important pour ces usines de la donnée qui doivent conjuguer activité poussée de leurs serveurs et leur administration et à l’optimisation de leur consommation énergétique pour satisfaire la demande.  D’où la mise en place de système de gestion de l’énergie intelligent à l’ensemble de l’infrastructure. Entre en jeu le DCIM (Datacenter Infrastructure Management), nouvelle pièce centrale des opérateurs de centres de données.

Et l’enjeu est d’autant plus important pour eux. Sous la pression d’associations comme Greenpeace, qui ont donné un coup de projecteur sur l’empreinte carbone des grands de l’IT et de leurs datacenters, les opérateurs ont dû s’adapter et ouvrir au grand public leur consommation énergétique...mais aussi leur degré d’utilisation d’énergies renouvelables, leur méthode de refroidissement, et plus globalement, la conception même de leur architecture.

Un enjeu tel que l’ouverture du modèle de conception est passé au cœur des préoccupations ; ce que montre le mouvement de l’Open Hardware, initié par les équipes datacenter de Facebook.

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close