Chiffrement : Bruxelles met en scène une opposition aux portes dérobées

Pour la Commission européenne, il ne semble pas question d’affaiblir la technologie. La commission veut aider au développement des capacités de déchiffrement. Mais à lire entre les lignes, des doutes persistent.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close