Le CLOUD Act américain est-il réellement dangereux pour les clients européens ?

Pour le vice-président de l’Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel (AFCDP), les GAFAM minimisent les risques de la loi américaine. Et il rappelle que c’est la responsabilité du client du cloud qui est désormais engagée, pas celle du cloudiste.

< Lire l'article

Close