#NotPetya met à l’épreuve les plans de reprise d’activité

Après avoir profité d’approches d’architecture favorables à sa propagation, le logiciel malveillant destructeur souligne les faiblesses des PRA de certaines entreprises.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close