Ransomware : vers son abandon pour mieux extorquer en toute discrétion

Le groupe Babuk a indiqué ne plus vouloir chiffrer les systèmes de ses victimes. Une bonne nouvelle ? Pas si sûr, car cela pourrait augmenter la furtivité des opérations d’extorsion, avec de nombreux effets négatifs.

> Lire l'article de Valéry Marchive

Close