Suspicion d'espions chinois sur le matériel Supermicro

Selon Bloomberg, des cartes mères de serveurs signées Supermicro auraient été modifiées par des agents chinois. Des puces – « de la taille d’un grain de riz » – absentes du schéma de conception initial de cartes mères de serveurs signées Supermicro, auraient été trouvées sur des cartes livrées à Elemental, depuis racheté par Amazon, ou encore sur des serveurs déployés chez Apple.Entre démentis des victimes avancées et questions techniques, les interrogations restent nombreuses. Les risques liés à la chaîne logistique méritent cependant d’être pris au sérieux.

- ANNONCES GOOGLE

Close