The Big Hack chinois : les affirmations de Bloomberg fragilisées

Les affirmations selon lesquelles des cartes mères Supermicro auraient été modifiées par des agents chinois apparaissent de moins en moins reposer sur des bases solides. Un expert reconnu parle sans ambages de « fake ».

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close