Une couche de protection additionnelle pour Active Directory

Désormais disponible officiellement, Azure AD Password Protection doit réduire les chances de succès d’attaques par pulvérisation de mots de passe. Mais il y a un bémol, que certains ne manquent pas de souligner : pour profiter de ce nouveau mécanisme de protection des comptes gérés dans Active Directory, une souscription Azure Premium (P1 ou P2) est nécessaire, ce qui risque de rebuter certaines entreprises, avec un coût à partir de 5,06 € HT par utilisateur et par mois.

- ANNONCES GOOGLE

Close