WannaCrypt : 200 000 victimes dans 150 pays

Le Rançongiciel WannaCrypt qui s’est développé depuis vendredi sur un grand nombre d’ordinateurs dans le monde aurait fait 200 000 victimes, selon le directeur d’Europol, Rob Wainwright, interviewé dimanche à la chaîne britannique ITV.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close