Les dessins du MagIT

Télécharger Information Sécurité
  • Dans ce numéro:
    • #NotPetya : les enseignements tirés chez Maersk
    • Gestion des correctifs : cinq pratiques de référence
    • Gestion des correctifs : des pistes pour améliorer une activité essentielle
    Télécharger cette édition
  • Un outil sur OS X pour bloquer les rançongiciels.

    Patrick Wardle, directeur recherche et développement de Synack, vient de présenter RansomWhere, un logiciel pour OS X qui ambitionne de déjouer de manière générique tous les rançongiciels.

  • Intel va licencier 12 000 de ses 112 000 salariés

    Le n°1 mondial des semi-conducteurs va réduire ses effectifs de plus de 10% officiellement pour faire face à l'érosion du marché des PC. Mais c'est vraisemblablement son incapacité à concurrencer efficacement ARM sur le marché des mobiles et de l'IoT qu'Intel paie aujourd'hui.

  • Microsoft joue la pédagogie dans le Cloud

    L’éditeur semble avoir décidé d’aider les moins matures des clients de services Cloud à bien comprendre comme il appréhende le partage des responsabilités en matière de sécurité.

  • Prolifération inquiétante des rançongiciels

    La course à la sophistication engagée pourrait conduire à l’émergence de logiciel malveillants redoutablement ravageurs. Pour l’heure, leurs imperfections aident à s’en protéger. Mais pour combien de temps encore ?

  • Le Parlement européen vote le règlement sur la protection des données

    Le Parlement européen a adopté définitivement le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles, qui entrera en vigueur au printemps 2018.

  • Le baptême du supercalculateur Bull sequana

    Thierry Breton, PDG d'Atos et Emmanuel Macron ont présenté Bull sequana, "le supercalculateur le plus efficace au monde."

  • La CNIL s'oppose aux portes dérobées

    Pour la présidente de la CNIL, "mettre des backdoors conduirait dans le fond à offrir a priori une sorte de laissez-passer aux autorités publiques à tous les systèmes informatiques. Mais on sait bien que ce genre de laissez-passer peut être utilisé à d'autres fins, y compris par d'autres. Par conséquent, ce serait une fragilisation de la sécurité informatique en général. Le préjudice serait certainement plus important que le bénéfice immédiat sur un cas en particulier."

  • Qui sont les pirates des Panama Papers ?

    Fruit d’une attaque externe ou d’une malveillance interne, la brèche de Mossack Fonseca interroge sur la sécurité des données numériques. Ramon Fonseca assure qu’il ne s’agit pas d’une malveillance interne : « ceci n’est pas une fuite, ceci est un piratage. Nous avons une théorie et nous la suivons ».

  • Panama Papers : les leçons pour la sécurité

    La question de la protection de données sensibles est une nouvelle fois posée. Tandis que la gestion de la confidentialité de l'enquête par les journalistes impliqués apparaît exemplaire.

  • Orange et Bouygues ne se marieront pas

    Après trois mois de négociations, Orange et Bouygues renoncent à leur projet de mariage.

  • Microsoft mise sur les chatbots

    Dans son keynote d’ouverture, Satya Nadella a présenté les chatbots comme les futures nouvelles applications et portes d'entrée vers Internet.

  • Les déboires de l'IA Tay de Microsoft

    Après les joueurs de GO, l'intelligence artificielle vient de battre les trolls : Tay, développée par Microsoft, et capable de participer à des conversations sur des réseaux sociaux, a été débranché après avoir dépassé plusieurs fois le point Godwin et toute décence intellectuelle en moins de huit heures.

- ANNONCES GOOGLE

Close