Cet article fait partie de notre guide: Petit guide de la gestion de la Supply Chain

Robotisation, RFID, TMS : les secrets logistiques et IT de l'offensive de Leclerc sur Paris

Poussée par des consommateurs de plus en plus adeptes des Drives ou de la livraison à domicile, la plateforme logistique de E.Leclerc pour la région parisienne s'est réinventée grâce à l'IT en l'espace de trois ans.

L'ombre d'Amazon plane sur tout le secteur de la distribution. Pour l'instant, la grande distribution est encore partiellement à l'abri des assauts du géant américain. Mais les consommateurs, eux, ont d'ores et déjà changé leurs habitudes. L'ère des courses du samedi matin en hyper est en train de disparaître.

Les enseignes innovent: des magasins plus petits en centre-ville, les Drives accolés aux hypers pour les consommateurs qui préfèrent faire leur shopping sur le Web, ou la livraison à domicile qui prend de plus en plus d'ampleur.

Offrir une telle flexibilité est désormais un "must have" pour rester compétitif. Ce qui a poussé les distributeurs à moderniser leur Supply Chain dans leur ensemble. L’exemple de la Scapnor, l'une des 16 centrales que possède l'enseigne E.Leclerc en France, est emblématique.

Basée à Bruyères-sur-Oise, cette plateforme logistique alimente le nord de la région parisienne, soit 28 hypers et 24 drives. C'est elle qui sera à la manœuvre dans la conquête de Paris. « Notre problématique majeure depuis 2011 est d'accompagner la croissance et de rendre un service optimum à nos magasins » explique Sébastien Macherey, directeur général de Scapnor. « Cela signifie livrer les produits commandés à un coût performant, car ce coût est facturé aux adhérents et vient impacter très directement la marge des magasins. »

Scapnor gère 25 000 références produits dans 4 grands entrepôts dans la région, soit une capacité de 100 000 m2 pour près de 40 millions de colis distribués chaque année.

Un WMS modernisé en 2015

Pour gérer ces entrepôts, Scapnor a fait le choix du WMS Logidrive d’Acteos depuis une vingtaine d’années. Un WMS qui a été modernisé en 2015 pour mettre en place la préparation vocale des commandes avec la solution Vocollect d’Honeywell Enterprise.

Autre moyen d’améliorer le service rendu aux magasins, tout en améliorant les coûts de la prestation logistique délivrée, la mise en place d’un TMS (Transport Management System). La Scapnor est restée fidèle à Acteos et a déployé son TMS au côté du WMS.

« Le deuxième coût le plus important de la centrale d'achat reste le coût de transport » rappelle Sébastien Macherey. « Nous avons cherché à optimiser nos livraisons avec deux objectifs majeurs : le taux de remplissage et la qualité des chargements. Nous sommes encore en phase de déploiement du TMS, mais notre taux de remplissage est de l'ordre de 93% et nous avons déjà obtenu une baisse significative de nos coûts de transport. »

Le TMS Acteos a été couplé à des portiques RFID, tant du côté des entrepôts que celui des magasins. « Nous avons développé avec Acteos une solution RFID qui permet à nos chauffeurs et nos chargeurs d'avoir un chargement efficace avec une correspondance absolue entre le chargement informatique et le chargement physique des palettes. J'estime à 90% le taux de fiabilité des chargements palettes avant la mise en place de la solution. Aujourd'hui, elle est de l'ordre de 99%. Sur l’entrepôt "produits stockés", le gain de productivité atteint +25%. »

Alexandre Huart, consultant en Supply Chain Management chez Acteos, décrit ainsi le rôle joué par le RFID dans cette amélioration de la performance logistique : « Les portiques RFID ont permis de diminuer les erreurs au changement. Le TMS permet de dire à chacun des véhicules l'ensemble des magasins qui vont être livrés, information qui est communiquée aux portiques RFID si bien que lorsqu'une palette quitte l'entrepôt, et qu'elle n'est pas associée au bon magasin au moment où elle passe sous le portique, une alerte est envoyée à la personne qui est en train de charger le camion pour la prévenir que la palette n'est pas destinée à ce camion. »

Outre ces portails RFID couplés au TMS, la Scapnor a la particularité de gérer une flotte de véhicules de livraison en propre, mais elle affrète aussi des transporteurs pour couvrir l’ensemble de ses besoins de transport.

Le consultant explique que cette particularité est modélisée et exploitée par le TMS. « L'un des bénéfices apportés par le TMS et des workflows qui ont été mis en place est de pouvoir privilégier l'utilisation de la flotte propre et ainsi optimiser les moyen déjà présents et minimiser le recours au transport affrété. » Autre moyen efficace de tailler dans les coûts de transport, la mutualisation des moyens de livraison. « Les workflows ont été paramétrés pour mettre en œuvre les camions bi-température et ainsi mutualiser les livraisons de produits secs et de produits frais ». Il est également possible de faire évoluer la taille de la zone réfrigérée en fonction des besoins du jour

Cette diversité de moyens de livraison doit être finement modélisée dans le TMS afin d'optimiser au mieux le changement des camions et fourgonnettes qui alimentent les magasins.

Une logistique pour conquérir Paris

La dernière phase de la modernisation des infrastructures de la centrale logistique Leclerc a consisté en la robotisation de la préparation en entrepôt. Le 7 mars a été officiellement inauguré Soleil (pour Solution d'Organisation de la Logistique Évoluée Leclerc), un gigantesque système de stockage robotisé de 26 000 m2 s'appuyant sur la technologie Witron. A l              a mêmde date a été mis en place par GSE, un système géré par le WMS Acteos.

Cette installation a nécessité un investissement de 55 millions d'euros. Elle est aujourd'hui capable de gérer de manière automatisée 20 000 références de produits secs, et dispose de 10 000 m2 de cellules "sous température" pour les produits frais.

Si la plateforme alimente désormais les 28 hypermarchés, 24 drives et 3 magasins « Express » du nord de l'Ile de France, ce dispositif vise surtout à soutenir la conquête de la capitale par Leclerc.

Lors de l'inauguration Pascal Beaudoin, président de la Scapnor, déclarait que 25% du chiffre d'affaires de l'enseigne dans la région sera réalisé sur Internet d'ici quelques années et c'est bien via Internet que l'enseigne compte conquérir la capitale. Le service ChezMoi.Leclerc devrait assurer des livraisons à domicile dans la Ville Lumière dès le 26 mars prochain.

Ce service s'appuiera sur un entrepôt ID Logistics situé à Pantin, alimenté par le pôle logistique de Bruyères-sur-Oise. Il desservira dans un premier temps 11 arrondissements sur les 20 que compte paris.

AC

 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close