Big Data, l’avenir fleurissant du commerce en France

Sans aucun doute le commerce en ligne est en train de grignoter le commerce traditionnel. Avec 38 milliards d'euros en 2011, le marché de la vente en ligne en France affiche 22% de croissance selon la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), soit la plus forte progression d'Europe derrière la Pologne (24%).

Par Davy Nys, Vice Président, EMEA & APAC, Pentaho

Je ne prédis certainement pas qu’Internet remplacera complètement le commerce traditionnel, mais je pense que presque tous les magasins spécialisés devront adopter une stratégie hybride selon laquelle un fort pourcentage de leurs ventes, telles que les produits de base et les achats récurrents, s’effectuera en ligne. 

Ce n’est certainement pas une mauvaise nouvelle. Nous savions depuis longtemps que les grandes enseignes auraient à revoir leur modèle de vente en réponse à l’impact d’Internet sur le comportement des consommateurs. Les marchés de la musique, du film et de la presse par exemple sont d’ailleurs en train de le faire.  De nombreux consommateurs ont bien accueilli le plus grand choix, la facilité d’accès et les prix concurrentiels que génèrent ces changements et sont disposés à payer pour de nouveaux types de biens et services, tels que les films par abonnement, les systèmes de bons d’achat et assistants personnels virtuels. 

Au delà du fait que de plus en plus de consommateurs français préfèrent la commodité des achats en ligne, un autre avantage du commerce en ligne par rapport au commerce traditionnel est l’accès à des données plus précises sur les habitudes d’achat. Hormis des données démographiques détaillées, les acheteurs en ligne génèrent des données précieuses sur les produits (et surtout sur les associations de produits qu’ils préfèrent), sur combien de temps ils passent à regarder certains produits, sur les heures de la journée où ils sont enclin à acheter et quels produits ils aiment et recommandent à leurs amis. Utilisées efficacement, ces données constituent une énorme richesse pour les commerçants. Mieux encore, des fournisseurs de services commencent à agréger des données anonymes en provenance de diverses sociétés afin de fournir des données comparatives qui aident à améliorer la planification et l’innovation de produits et services sur tous les marchés. 

Au-delà de l’e-business 

Selon le géant mondial des réseaux Cisco, le volume du trafic internet annuel atteindra 966 exaoctets en 2015. Cette explosion de données a donné naissance au nouveau terme populaire de Big Data.  Au-delà de l’e-business, des marchés aussi divers que les télécommunications, la logistique et les transports, la santé, la finance, la météorologie, la géophysique et l’exploration pétrolière se penchent sur les questions et opportunités que présente le Big Data. 

Qu’est-ce que l’analytique pour le Big Data ? 

De vastes réservoirs de données se remplissent rapidement au sein de la plupart des sociétés. Certaines d’entre elles nageront dedans tandis que d’autres s’y noieront. Les données proviennent de partout : transactions financières et commerciales, blogs, RFID, capteurs de toutes sortes, réseaux sociaux, téléphonie, indexage internet, données clickstream, détails des appels téléphoniques, achats en ligne et autres. Le Big Data comporte généralement une ou plusieurs des caractéristiques suivantes: 

  • Très importants volumes de données mesurés en teraoctets ou petaoctets 
  • Diverses données structurées, non structurées et semi-structurées 
  • Données variables rapidement 

Le Big Data signifie des ensembles de données si volumineux qu’ils deviennent contraignants et coûteux lorsqu’on utilise des outils traditionnels de gestion de bases de données et de décisionnel. 

La capacité de stocker, d’agréger, d’associer d’énormes volumes de données et d’en tirer des analyses pertinentes est désormais plus simple et meilleur marché. Les obstacles techniques et économiques disparaissent incontestablement. Les entreprises qui utilisent le Big Data pour une meilleure vision de leurs activités et prennent des décisions en conséquence prendront l’avantage sur leurs concurrents. Les éditeurs de logiciels tels que Pentaho ont conçu des solutions d’analytique pour le Big Data qui simplifient la tâche et réduisent le temps qu’il faut pour qu’une solution soit opérationnelle et efficace pour qu’une entreprise tire parti du Big Data. 

Un carburant pour la croissance économique 

Selon de nombreux observateurs du marché, la révolution Big Data est un phénomène dont le potentiel peut stimuler le grand besoin de croissance économique. Analyser le Big Data ne présente pas uniquement un avantage concurrentiel pour les entreprises. Selon une récente étude de McKinsey & Company, une entreprise qui exploiterait pleinement le Big Data pourrait augmenter sa marge de plus de 60%. Dans les pays européens, l’état pourrait réduire de 100 milliards d’euros les dépenses opérationnelles des administrations en utilisant le Big Data, sans compter l’utilisation du Big Data pour réduire les fraudes et erreurs, et pour accélérer la collecte d’impôts sur le revenu. 

Pour témoigner des nouveaux modèles de vente que crée le Big Data dans le commerce en ligne, jetons un œil sur les Etats-Unis qui demeurent la plus grande société de consommation au monde. Ideeli, communauté d’adhérents acheteurs de produits de luxe, est une entreprise commerciale ayant la plus rapide croissance aux Etats-Unis avec plus de  5 millions de membres et plus de 1 000 marques partenaires. La société est à l’avant-garde d’une nouvelle façon de faire ses achats, offrant quotidiennement à ses membres des ventes flash d’une durée de 36 à 48 heures afin d’écouler des excès de stock avec d’importantes remises. Ideeli s’appuie sur Pentaho pour l’analyse de ses données internet couplées à ses données d’entreprise et améliore ainsi ses services clients, ajuste ses stocks en fonction de la demande et anticipe les futures habitudes d’achat. 

En conclusion, malgré l’économie mondiale qui reste instable, les entreprises peuvent plus largement prendre la main sur leur destin et créer de la croissance en exploitant l’extraordinaire potentiel du Big Data. Cependant, je pense qu’il leur faut investir dans les bons outils et les bonnes personnes pour capitaliser sur leurs données au risque de s’y noyer.

Dernière mise à jour de cet article : juillet 2012

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close