Vente liée : Chatel propose l’affichage de prix, les associations veulent plus

Interrogé par Le Parisien ce matin Luc Chatel s’est déclaré favorable à l'information sur les prix dans le cadre de la vente des PC. Dans un entretien au quotidien le secrétaire d'Etat à la Consommation explique qu’il souhaite « que, sur le montant des ordinateurs, on précise le prix des logiciels préinstallés, afin que les consommateurs aient le  choix et puissent se faire rembourser ». Une prise de position qui intervient quelques jour après que la justice ait condamné Darty à procéder à cette information.

Interrogé par Le Parisien ce matin Luc Chatel s’est déclaré favorable à l'information sur les prix dans le cadre de la vente des PC. Dans un entretien au quotidien le secrétaire d'Etat à la Consommation explique qu’il souhaite « que, sur le montant des ordinateurs, on précise le prix des logiciels préinstallés, afin que les consommateurs aient le  choix et puissent se faire rembourser ». Une prise de position qui intervient quelques jour après que la justice ait condamné Darty à procéder à cette information. Surtout, Luc Chatel semble préempter ce qui pourrait sortir de la réunion clé qui doit rassembler cette après midi les associations de consommateurs et de défense des logiciels libres et la DGCCRF, direction administrative chargée de la consommation et des fraudes. Si les associations – notamment l’April et l’Aful (Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres) - s’étaient félicitées de la décision de justice, elles la considèrent largement insuffisante. Présentent à Mont de Marsan dans le cadre des 9emes rencontres du logiciel libre, elles tenaient justement conférence sur le sujet ce matin. Devant un parterre conquis, Laurent Seguin de l’Aful a estimé que « les requêtes qui seront faites auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ne sont pas négociables ». En clair, la déclaration de Luc Chatel est en deçà de ce qu’il convient de faire. Et de repréciser le point de vue de l’Aful et de l’April : l’Etat doit permettre la liberté de choix avec l’optionnalité d’installation de l’OS notamment, par exemple en promouvant les codes d’activation de versions pré installées ; en garantissant la vérité des prix, un peu comme la jurisprudence Darty pourrait d’ores et déjà le faire ; en garantissant l'information du consommateur sur les licences, l’un des points clé, notamment quant à la capacité des consommateurs de pouvoir réclamer le remboursement ou encore de comprendre les subtilités entre versions achetées et d’essai ; enfin en interdisant les blocages matériels opposés à la concurrence.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close