Actualites

Cloud : la sécurité des données parfois abaissée au profit des réductions de coûts

Cyrille Chausson

Les entreprises seraient-elles prêtes à privilégier l’aspect économique du cloud, au détriment de la sécurité de leurs données ? C’est une question que l’on peut se poser à la lecture d’une étude publiée par Thalès et l’Institut Ponemon, réalisée auprès de 4 000 entreprises mondiales. Ainsi selon l’étude, 39% des entreprises interrogées admettent que l’adoption du cloud a conduit à une réduction des mesures de sécurité. «Cela montre clairement que pour beaucoup d’entreprises l’avantage économique que procure l’utilisation du cloud l’emporte sur la sécurité», commente alors Larry Ponemon, président et fondateur de l’institut Ponemon, dans un communiqué. Une situation plutôt préoccupante, car toujours selon les chiffres de cette étude, le cloud aurait conquis les entreprises de ce sondage, qui affirment à 82 % avoir déjà transféré - ou prévoir de le faire   - leurs données sensibles dans le cloud.

Autre enseignement intéressant et quelque peu paradoxal, 64% estiment que la responsabilité de la protection des données incombe aux fournisseurs de services Cloud. Mais, et cela est surprenant, près de deux tiers des entreprises interrogées avouent ne pas connaître

les pratiques de ces mêmes fournisseurs en la matière.

Enfin, si la responsabilité du chiffrement des données est encore dépendante du choix de l’entreprise - il existe peu d’écart entre un chiffrement des données en amont du transfert sur le cloud et un chiffrement opéré par le fournisseur de services en nuage - , 36% des entreprises interrogées confient que la responsabilité de la gestion des clés de chiffrement est entre leurs mains, contre 22% dans celle du fournisseur.

Les résultats de l’étude, pour la France, seront publiés fin septembre.


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.