Actualites

Open Data : Data Publica oriente son modèle sur le B2B

Cyrille Chausson

« Les données pour votre business. » Ce sera la nouvelle baseline de la société Data Publica à partir de ce jeudi 17 janvier. Après presque deux ans d’activité, la société française, chef de file du mouvement Open Data en France, a décidé de modifier son positionnement sur le marché. Jusqu’alors présentée comme un catalogue de données publiques, doué de fonctions de visualisation de données et de « cartes augmentées », la société de François Bancilhon se tourne désormais vers les entreprises, avec la volonté d’attaquer de face le segment du B2B. Et un modèle économique bâti sur des prestations sur mesure, des offres allant de la découverte, à l’enrichissement et à la qualité des données. 

« Nous avions un positionnement un peu grand public à destination des journalistes et des chercheurs, notamment. Mais la société avait également des clients entreprises », rapporte Benjamin Gans, en charge de la communication chez Data Publica.  « On s’est rendu compte qu’expliquer notre modèle économique, nos produits et nos services n’était pas si simple. De part, notamment, le côté novateur du secteur ». Il est vrai que Data Publica fait partie des sociétés commerciales du monde très tendance - mais également très récent - de l’Open Data ou données publiques. La société, qui avait pris la vague de l’ouverture des données publiques lors de sa sortie, poussée par les alizés des

L'accès à ce contenu nécessite un abonnement gratuit

En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

data.gov et data.gov.uk aux US et au Royaume-Uni, avait tenté, avec sa casquette de précurseur, de donner une structure à l’éco-système Open Data en France, certes naissant, mais également très disparate de part son approche. Et ce, avant l’inauguration du référent français en la matière, data.gouv.fr. Un terrain en friche où il fallait tracer son chemin, en somme. « Nous nous sommes positionnés comme un acteur clé de l’écosystème Open Data en France, nous avons construit une communauté, notamment en développant les Data Tuesday [des événements mensuels rassemblant la communauté Open Data en France, NDLR]. Nous souhaitons désormais montrer comment on peut construire un modèle économique autour des offres Open Data », lance Benjamin Gans. Et deux après s’être confronté au marché, il apparait évident que l’offre B2B  est « celle qui fonctionne le mieux aujourd’hui », indique-t-il tout en ajoutant : « l’annuaire de données publiques correspondait à un besoin de positionnement stratégique pour nous donner une visibilité très grand public et nous permettait de toucher un maximum de personnes. Il nous a permis d’obtenir les premiers contrats et de la visibilité. » Place désormais à la phase 2 : la mise en avant du sur-mesure pour les entreprises. Se positionner en tant qu'éditeur et producteur de données. 

Tableaux de bord, enrichissement et sur-mesure 

L’offre pro de Data Publica se compose de trois prestations clairement définies, qui s’articulent autour d’une problématique centrale :  aller chercher les données, les enrichir, les nettoyer et les redistribuer sous la forme d’un flux structuré sous abonnement, sous la forme d’un jeu de données ou un tableau de bord, explique Benjamin Gans. 

Cette prestation centrale se décline en une première offre axée sur la création de tableaux de bord interactifs personnalisés, les tableaux de bord de territoires. Il s’agit ici de créer une fiche d’identité des communes et de territoires en France en y associant des données démographiques, économiques, sociétales, etc. sélectionnées par le client. En découlent alors des indicateurs logés dans un outil de visualisation ou dans un tableau de bord qui peuvent par exemple servir d’outil d’aide à la décision pour les consultants. Les données sont mises à jour en permanence par Data Publica, sous la forme d’un abonnement. La société met en avant ses travaux avec Secafi (cartographie des zones d’emploi) et Ouestmarche.com (pour un observatoire des marchés publics).

   

 Autre prestation, la fourniture et l’enrichissement de données B2B. Il s’agit par exemple ici d’intervenir sur des bases existantes, d’en enrichir les données avec d’autres et d’en contrôler la qualité. Et enfin, la fourniture de jeux de données sur mesure aux entreprises (sur abonnement) qui permet de consolider des bases hétérogènes ou encore de coupler des flux entrants de données à des données internes à l’entreprise, liées aux métiers, par exemple. 

Cette seconde phase contribuera à développer les équipes de la société - l’équipe technique compte aujourd’hui 7 personnes - nous affirme Benjamin Gans. Data Publica quittera d’ailleurs dans les prochaines semaines ses locaux avenue d’Italie à Paris (hébergée par l’Inria) pour un espace plus grand au coeur de la capitale.  


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.